30 vins à moins de 15 $ à boire avec plaisir

Pas toujours facile de trouver des vins bons marchés sur lesquels on peut se fier année après année. Mais avec les deux plus récentes baisses consécutives de prix à la SAQ, cette liste de vins de moins de 15 $ sur le marché ne s’en porte que mieux. Tout un défi donc cette année pour dégoter ces perles rares. Que ce soit pour un petit verre la semaine, un soirée entre amis ou le barbecue du week-end, voici donc une liste de suggestions à partager qui, je le crois, ne vous décevront pas. 

Par Frédéric Arnould (lefred@toutsurlevin.ca)

Ainsi, 25 rouges, 4 blancs et un rosé ont trouvé leur place dans cette liste forcément subjective et limitative. C’est avant tout le rapport qualité-prix qui a guidé ce choix. Les vins ont été choisis aussi en fonction de leur disponibilité dans l’ensemble du réseau, dans la mesure du possible. Bref, de bons petits vins de semaine, prêts pour toutes les occasions entre amis et proches. Pour cette liste de l’été 2016, c’est la France qui remporte le palmarès avec 11 bouteilles, mais l’Espagne n’est pas très loin avec 7 vins. Pour le reste, on est au Chili, au Portugal, en Italie, en Argentine, en Grèce et en Afrique du Sud. Pour plus de détails sur les stocks et les accords mets-vins, cliquez sur le prix ou sur la bouteille.

agarenaAgarena de Murviedrio, Utiel-Requena, Espagne

Cabernet sauvignon et tempranillo se marient ici pour le meilleur et le moins cher. Rien de complexe évidemment mais ce vin moderne est très agréable en bouche. C’est rond, fruité avec quand même un petit caractère espagnol doté de fruits rouges, d’épices et de vanille. Le parfait vin pour un petit ballon de rouge le soir de semaine à un prix défiant toute concurrence. (8,95$)

vila regia

 

Vila Regia , Douro, Sogrape, Portugal
Je ne sais pas trop comment ils font, mais les producteurs de ce vin sont sûrement un peu sorciers. Autant de fruits, de fraîcheur et de corps pour si peu ? Décidément, les Portugais savent vraiment y faire. Petits fruits noirs, épices, réglisse et une touche boisée, tout y est en équilibre pour un vin de ce prix. Une valeur sûre très bon marché ! (9,80$)


campobaroCampobarro, Tempranillo, Ribera del Guadiana, Espagne 

Les tempranillos sont légion dans cette liste parce qu’ils constituent souvent d’excellents rapport qualité-prix. Un vin tout en cerises « compotées » et épices, avec en plus une fraîcheur en bouche impressionnante pour ce coût. Tout y est, de la couleur, du fruit, du grain. Un sacré équilibre pour moins de 11$ ! Un vrai bon petit vin de tous les jours. (9,95$)

 

araucanoAraucano, Reserva, Syrah, 2014, Chili

Et pourquoi pas une syrah chilienne ? Un vin solide pour ce prix. Avec de la cerise noire, de la réglisse et du poivre au nez. C’est bien fait, c’est pas cher et ça surprend en termes de longueur en bouche. Pas une syrah solaire comme on pourrait le croire, car elle vient de la plus fraîche vallée de Colchagua, un coin vinicole en plein essor. (10,10$)

santajuliaSanta Julia, Cabernet sauvignon, Mendoza, Argentine

Non, on ne fait pas que du malbec dans la vallée de Mendoza en Argentine. La preuve avec ce cabernet sauvignon qui sent bon le cassis, les cerises noires et les épices douces. Pas de tanins qui arrachent les gencives, c’est plutôt bien équilibré et pas lourd du tout. Un bon produit de la famille Zuccardi. (10,85$)

 

Campo Viejo, Tempranillo, Rioja, Espagne

Cela fait longtemps que je « m’abreuve » de ce vin sympa, toujours très bien fait dans la Rioja. ON reconnait d,Ailleurs le vin de table typique de cette région. Des fruits rouges, un peu de vanille et d’épices douces, ce vin mi-corsé, vous étonnera pour son prix. Bien content que les nouvelles baisses de prix de la SAQ l’aient fait revenir dans cette catégorie très prisée. (14,65$)

la garnotte corbieresLa Garnotte, Jean-Noël Bousquet, Corbières, France

Toujours sympa pour les barbecues, les vins de Corbières savent charmer sans lourdeur les convives. La Garnotte évidemment est un vin tout simple, avec des arômes de fruits noirs (mûres), d’herbes sèches et de réglisse.  Assemblage de syrah, carignan et grenache. Rassasiant à ce prix. (11,10$)

 

 

Altano, Douro, Symington, Portugal

altano

J’ai goûté ce vin pour la première fois dans un salon du vin à Vancouver il y a quelques années. Depuis, je suis allé visité l’un des domaines de la famille Symington qui règne sur le marché du porto au Portugal. Leurs vins « tranquilles » comme celui-ci ne cessent d’étonner par leur qualité et leur profondeur. Encore une fois, l’Altano en donne beaucoup pour son prix. Une belle fraîcheur pour un vin issus de terroirs « solaires », juste ce qu’il faut d’aspérité de tanins, de fruit noir et de notes poivrées. Que demander de plus ? (12,05$)

tariquet classicDomaine du Tariquet, Classic, Côtes de Gascogne, 2015, France

Issu du sud-ouest de la France, cet assemblage d’ugni-blanc, colombard, sauvignon blanc et gros manseng, a un nez plutôt intense. Un vin vif et croquant comme le raisin avec des arômes floraux et d’agrumes. Le genre de vin qu’on boit à l’apéro bien frais et s’il y en a une deuxième bouteille, elle risque d’y passer pour accompagner une petite entrée. 10,5% d’alcool seulement. (12,05$)

hoya

 

Hoya de Cadenas, Tempranillo Reserva, Espagne

Le tempranillo est un cépage que j’aime bien en général. Jeune, il est rassasiant. Vieilli en fût pendant quelques années (gran reserva), il développe des complexités remarquables et une belle profondeur. Ce Hoya de Cadenas ne vous décevra pas pour ce prix. Des arômes de prune, de cerise avec une bonne touche boisée. Une bonne trame tannique vous donnera l’impression d’un vin moyennement corsé avec du caractère. (12,05$)

solazSolaz, Tempranillo-Cabernet sauvignon, Bodegas Osborne, Espagne

Cela fait quelques années que je n’avais pas redégusté ce petit vin espagnol d’entrée de gamme de la maison Osborne. J’y ai retrouvé ce qui a fait son succès, un vin moyennement corsé, très espagnol dans son profil avec son côté fruité légèrement confituré, un peu boisé et fumé avec de la prune et du cassis en fin de bouche. C’est plutôt souple et encore une fois, à un bon prix. (11,55$)

rapsani

 

Tsantali, Rapsani, Grèce
Les vins grecs ont la cote cette année. Et bonne nouvelle, ils sont de plus en plus nombreux à la SAQ et sur les cartes de vins des restaurants. Dans ce Rapsani, on retrouve le côté fruits secs typique. Cerises et framboise se partagent le haut de l’affiche en termes d’arômes avec des notes de tomates, de vanilles et d’épices. Jamais été déçu par ce vin que certains qualifieront de « différent », et avec raison. Les cépages ? Xinomavro, Krassato et Stavroto, des raisins autochtones de la région. (12,25$)

challieresBonpas, Grande Réserve des Challières, Rhône, France

Cet assemblage de syrah, grenache, carignan et cinsault sent bon la violette rhodanienne et c’est tant mieux. Au nez, les fruits rouges, les notes poivrées et réglissées ne sont pas en reste non plus. Un vin plutôt souple et rudement bien fait pour ce prix. Du beau travail e la part du Domaine Bonpas, propriété de la la maison Boisset. (14,05$)

 

 

les 3 grappesDomaine Laroche de la Chevalière, 3 Grappes Blanches, Pays d’Oc, France

La maison Laroche propose ici un savant assemblage de chardonnay, de terret (cépage du Languedoc) et de sauvignon blanc. Ce vin est rempli de fruité juteux (pomme verte) et ça sent bon les fleurs de printemps. En bouche, ce vin est vif avec un petit goût de pêche blanche. Parfait pour une entrée de crevettes. (11,55$)

sciaScia, Podere Castorani, Pouilles, Italie

Du sangiovese croquant, vinifié par l’équipe de l’ancien pilote de formule 1 Jarno Trulli. Des notes épicées, de la cerise noire et une souplesse en bouche en font un chouette vin de tous les jours. L’acidité du cépage viendra vous fouetter les papilles juste ce qu’il faut pour contrebalancer le léger sucre résiduel. On se trompe rarement avec Trulli. (12,90$)

 

 

gourgazaudChâteau de Gourgazaud, Minervois, France

Un Minervois, quand c’est bien fait, ça se boit très bien. Ce vin est produit sur l’un des plus vieux vignobles méditerranéens. Année après année, le Gourgazaud est constant avec des arômes de vanille, de cerise rouge, de prune et de fruits sauvages. Le dosage de syrah et de mourvèdre donne un bon assemblage équilibré avec un côté minéral. Il est quand même un peu corsé, le bougre. (13,00$)

trapicheTrapiche, Fût de chêne, Réserve, Malbec, Argentine

Il y a toujours un malbec argentin dans une liste comme celle-ci. Et c’est bien normal,puisque ce cépage produit en général des vins fruités appréciés par le consommateur qui aime le vin plus corsé. De la prune, du bleuet et puis ce boisé vanillé, à la limite chocolaté donnent une bouteille qui devrait plaire aux amateurs du genre. (13,05$)

borsao blanco

 

Borsao, Blanco Seleccion, 2014, Espagne

Un assemblage de macabeo et de chardonnay pour ce blanc espagnol à la texture crémeuse en bouche mais à l’acidité néanmoins rafraîchissante. Ça fleure bon le citron et les fruits tropicaux. Simple, frais, donc parfait pour la terrasse. Belle aubaine de la région nordiste d’Aragon en Espagne. (13,05$)

cazal-vielChâteau Cazal Viel, Vieilles vignes, St-Chinian, France

Une belle appellation tellement pas prétentieuse et pourtant qui recèle de petits bijoux à bons prix. Aux côtés du Clos Bagatelle, ce Cazal-Viel nous satisfait les papilles, année après année. Un fruité généreux de framboise et de mûres, emballé de réglisse et violette avec ce poivre du Languedoc. Syrah, grenache et mourvèdre danseront dans votre verre en harmonie. (13,05$)

les galetsBarton & Guestier, Les Galets, Côtes-du-Rhône, 2014, France

Un chouette petit vin de bistro que ce côte-du-Rhône. C’est fruité, un peu épicé et les discrets tanins sont vraiment souples en bouche. On y retrouve des arômes de fruits rouges, des notes plutôt poivrées, un soupçon de réglisse peut-être et on devine la garrigue non loin des vignes.

grand caumont corbieresChâteau du Grand Caumont, Corbières, Rigal, 2013, France

La sympathique vigneronne de ce domaine était récemment de passage à Montréal pour promouvoir ses vins de Corbières. Le Québec est d’ailleurs un importateur majeur de son vin. Et c’est bien comme ça puisque ce vin du Languedoc a un excellent indice de « buvabilité ». Cassis, framboise, notes poivrées et senteurs de garrigue s’allient dans votre « ballon » de façon joyeuse. C’est très bon. (13,15$)

zenatoBardolino Zenato, 2015, Vénétie, Italie

La Vénétie, dans le sud-est de l’Italie regorge aussi de belles occasions. Ce bardolino à base de corvina et de rondinella a une robe couleur qui rappelle ses arômes perçus au nez. Un peu de notes de fraises et de fruits rouges en sus, et vous obtenez un vin d’une légèreté agréable. Avec sa belle acidité, ce vin se boit légèrement rafraîchi.Belle alternative au gamay et au pinot noir générique. (13,30$)

ricossaBarbera d’asti, Ricossa, Piémont, Italie

Un autre vin italien moyennement corsé avec une agréable acidité et des arômes de fruits rouges à revendre.Les tanins sont plutôt charnus et le boisé est très discret. Ce vin est, bonne surprise, plutôt persistant en bouche. Une autre bonne aubaine en provenance du Piémont italien.(11,85$)

 

cazes cap au sud

Domaine Cazes, Côtes Catalanes, Cap au Sud, 2014, France

Un autre très bel exemple du Languedoc Roussillon ! Les vins de pays des Côtes catalanes ont cette qualité de vins juteux, sans fioriture, avec tout un caractère. Dans la bouteille, la syrah et le mourvèdre jouent à armes égales pour offrir un vin où les mûres, le bleuet, les épices douces et la violette composent un ensemble bougrement équilibré. En bouche, c’est frais, aucune lourdeur, c’est souple et en plus une fois « descendu », les arômes de ce vin bio languissent dans le « gorgoton ». Très bien ! (14,50$)

sirius bordeauxSirius, Merlot-cabernet, Bordeaux, 2012, France

Ils sont plutôt rares les bordeaux génériques de tous les jours sous la barre des 15$. Celui-ci remplit la commande avec un merlot dominant « assaisonné » de cabernet sauvignon. Dans votre verre, vous aurez un goût de mûres, prunes, cerises et notes vanillées. C’est frais, « bordelais » et sans prétention. Pourquoi bouder son plaisir ? (12,55$)

billette roséBillette, Côtes de Provence, Rosé, France

Un rosé pas trop cher, vif, et pas sucré ? Celui-ci devrait faire l’affaire avec sa robe rose tirant sur l’orangé. Moins aromatique que ses voisins de tablette, mais on y décèle quand même ces petits fruits rouge typiques et des effluves exotiques. Bref, un rosé pas compliqué et léger. (13,85$)

coronasCoronas, Tempranillo, Torres, Espagne
Non, je n’ai pas d’actions de la compagnie Torres, mais leurs vins se retrouvent souvent sur ce blogue, tant leur qualité est constante. Le Gran Coronas fait partie des bons vins aux alentours de 20 dollars. Voici donc son petit frère à moins de 15 $, le Coronas, à base de tempranillo. Arômes de petits fruits mûrs, de prune et de vanille boisée. Bonne longueur en bouche pour ce prix. Une valeur sûre. (13,90$)

poçasPoças Coroa D’Ouro, Douro, Portugal
Un autre portugais qui ne donne pas sa place dans cette liste de vins de tous les jours. Oui, ça sent la figue fraîche, la prune, les épices avec quelques notes de chocolat noir. Une fois encore, c’est un vin qui surprend par sa fraîcheur en bouche. Les tanins présents sont plutôt fondus et agréables. (14$)

petitPetit Chenin blanc, Ken Forrester, Afrique du Sud
Un peu comme l’Argentine a fait du malbec son cépage phare, l’Afrique du Sud a fait du chenin blanc son raisin blanc iconique. Ce vin est fruité, avec des notes florales et végétales. Pomme verte, poire et pamplemousse offrent ici un vin frais et souple en bouche. Un très bon blanc de semaine pour ce prix avec suffisamment de matière pour le souper.(14,05$)

errazuriz

 

Errazuriz Estate, Cabernet-Sauvignon, Chili
On trouve souvent de bons achats en provenance du chili. Bien sûr, ils sont presque reconnaissables entre tous avec ces arômes boisés et végétaux. Celui-ci ne faillit pas à cette généralité, mais je le trouve bien équilibré avec ses tanins charnus. Une très bonne maison, connue aussi pour sa série de vins Max Reserva, plus corsés. (14,05$) À la bonne vôtre !

 

 

 

 

 

Publicités

One comment

  • À tous ces vins, je préfère le Sangre de Toro 2013 (maintenant remplacé par le 2014 presqu’aussi bon)