5 vins à ne pas manquer pour la fin de l’été

En cette superbe fin d’été et ce joli début d’automne, c’est l’occasion de se gâter avec 5 vins blancs de très belle facture, pour tous les budgets et tous les goûts. Car oui, quand il fait chaud, on n’a pas forcément envie de boire un « gros » cabernet sauvignon californien. Du Portugal à l’Italie en passant par la France, de quoi rassasier vos papilles.

Vinho Verde Loureiro, Joao Portugal Ramos, 2016, Portugal

Le vinho verde est probablement l’un des vins les plus intrigants du Portugal parce que selon leur provenance et le producteur, il diffère tellement. Oubliez quelques instants les “gazelas” et autres vinho verde légèrement pétillants et découvrez celui-ci à base de loureiro (85%) et d’alvarinho, deux des cépages de l’appellation. Ce vinho de Ramos a une acidité qui décoiffe, avec des arômes de pommes vertes et d’agrumes. Ça claque dans le gosier et ça rafraîchit. Et le plus beau dans tout ça, c’est qu’on est en bas de 5 grammes de sucre résiduel alors que les vinhos verdes les plus vendus en comportent plus de 10… (13,95$)

Casal di Serra, Verdicchio dei Castelli di Jesi, Umani Ronchi, 2016, Les Marches, Italie

De la pomme verte, de la mandarine, du miel et du jasmin, voilà ce qui ressort lorsque on hume ce vin dans le verre. Cela fait deux ans que je déguste ce vin et chaque millésime me ravit à bon prix. Cinq mois de repos sur les lies produisent ici une jolie complexité en bouche. Une belle acidité pour ce vin vif et rassasiant. (18,85$)

Pouilly-Fuissé, Jean-Claude Boisset, 2016, Bourgogne, France

Un beau chardonnay floral avec du coffre à revendre pour la belle finale en bouche. Un très beau millésime qui livre ici un bel exemple de raffinement sur le fruit avec juste ce qu’il faut de notes boisées. Les arômes de miel et de fleurs blanches s’allient plutôt bien dans ce vin qui débutera bien votre soirée.  (24,45$)

Lirac, Mont-Redon, 2016, Vallée du Rhône, France

On ne parle pas de l’Irak mais bien d’une des appellations rhôdaniennes du Sud, une région connue pour ses Châteauneufs du Pape. Quand on pense à ce coin de pays français, on pense surtout aux vins rouges. Dommage, parce qu’il y a de jolies pépites parmi les blancs. La preuve avec ce Lirac qui pourrait très bien faire la barbe à des Châteauneufs blancs (oui cela existe et c’est délicieux). Clairette, grenache banc, roussanne et viognier sont bien assemblés pour donner un vin floral et fruité (pêche blanche), avec une bouche ronde et grasse. Très joli et ce Lirac pourrait bien livrer d’autres secrets si on le met en cave pour 3-4 ans. (24,05$)

Edmond, Alphonse Mellot, 2014, Sancerre, Loire, France

Vous connaissez mon amour pour les vins de la vallée de la Loire ? L’appellation Sancerre fait partie de mes préférées. Alphonse Mellot, cela vous dit quelque chose ? Sinon, vous devriez goûter la Moussière, magnifique sauvignon blanc à moins de 29 dollars. C’est beau, sans artifice et pur. La version “Edmond” est évidemment dans une autre fourchette de prix, mais quel bonheur ! Pour se faire plaisir ou en enchanter un(e) autre. Arômes d’herbes fraîchement coupées, de minéralité (pierre mouillée), de citron, d’anis etc… C’est somptueux déjà maintenant mais d’ici quelques années, ce sera magnifique. Du grand Sancerre pour les portefeuilles bien garnis. (72,75$) À la bonne vôtre ! (FA)

Publicités

Laisser un commentaire