Apportez votre vin pour la St-Valentin

Chaque année c’est pareil, on vous suggère ici et là, des vins pour la St-Valentin qui ont un lien avec l’amour, Cupidon etc. Pas question ici de vous proposer des vins contenant les mots amour, ménage et autres étiquettes « cucul la praline ». Voici plutôt des idées de bouteilles bien utiles, si l’envie vous prenait d’aller célébrer avec votre « amour » dans un resto « apportez votre vin ».

Par Frédéric Arnould (lefred@toutsurlevin.ca)

Non, mais c’est quand même chouette, non d’avoir à notre portée ces restos, « Apportez votre vin ». En général, la cuisine est bonne et on ne se ruine pas à cause des cartes de vins souvent exorbitantes et parfois exagérées. On choisit son vin en succursale et hop le tour est joué. Allez, histoire de fêter en tête à tête, je ne saurais trop vous conseiller quelques bulles pour commencer.

champagne lallierChampagne Lallier, rosé, Grand cru
Que voilà un Champagne charmeur composé de pinot noir et de chardonnay. Son prix en fait une véritable aubaine à ne pas manquer. Ce pétillant nous chatouille les narines de ses arômes de fraises des bois, de framboise avec, il est vrai, quelques notes acidulées d’agrumes. Ses bulles vives sont d’une légèreté et la structure de ce vin rosé effervescent nous surprend. Un Champagne frais, élégant et rassasiant. (47,75$)

Saumur Louis RocheSaumur blanc, Louis Roche, 2014
Une entrée de pétoncles ? Du saumon ? Une salade de fromage de chèvre ? Qu’à cela ne tienne, ce chenin blanc de la Loire fera parfaitement l’affaire avec son nez minéral, ses arômes de craie et de fruits blancs. En bouche, son acidité vivifiante vous fera saliver et ses arômes persisteront dans une jolie finale. Un vin très agréable, bien fait, à boire bien frais. (16,75 $)

Les Émirs BekaaChâteau St-Thomas, les Émirs, 2010
Un resto plus exotique au menu, loin du typique bistro français ? Voici un flacon du Liban. Au nez, on se sent transporté dans la vallée de la Bekaa. Avec ses reflets rouge brique, la robe de ce vin augure plutôt bien. De chaleureux arômes de fruits légèrement compotés, de fruits secs et de vanille boisée emplissent le verre. Autant vous le dire tout de suite, cet assemblage de cabernet sauvignon, de grenache, de carignan et évidemment de cinsault, révèle une trame tannique que certains pourraient trouver asséchante, mais l’équilibre est là, grâce à l’acidité. À découvrir, pour sortir des sentiers battus. (18$)

st chinian croix d'alineDomaine La croix d’Aline, St-Chinian, 2014
Personnellement, j’ai toujours apprécié l’appellation St-Chinian. Celui-ci est une belle surprise que m’a fait découvrir l’un de mes collègues. Ce vin à la robe profonde fleure bon les arômes de prune, de cerise, d’herbes sèches et de fenouil. Ce St-Chinian est riche et rond en bouche avec des arômes consistants avec ceux perçus au nez. Grâce au mariage syrah et grenache, c’est fruité et épicé à la fois. À boire sans hésiter avec un plat mijoté réconfortant en ce froid hiver. (17,50$)

Bergerac lionel osminMerlot/Cabernet franc, Bergerac, Lionel Osmin & Cie, 2013
Vous aimez les Bordeaux, tels que les St-Émilion ? Pourquoi ne pas essayer ce Bergerac qui, lui aussi, est à base de merlot et de cabernet franc. Située au sud de la magnifique Dordogne, cette appellation bénéficie d’un climat océanique tempéré. Ce vin qui « merlote » sent la prune et le cassis, mais il « cabernette » également avec un petit côté végétal digne du franc. Il a de la matière, le bougre. Sortez la bavette de boeuf, ça presse ! Et franchement à ce prix-là, autant en profiter. (17,85$)

mayne guyonChâteau Mayne Guyon, Blaye, Côtes de Bordeaux, 2013, France
Allons faire un tour dans le Bordelais avec ce côte de Blaye, ou plutôt devrais-je dire, ce Côtes de Bordeaux. Merlot en majeure ainsi que cabernet sauvignon et malbec en mineures. Ce vin est fruité certes (fruits noirs), mais il est aussi délicatement boisé . Ce Mayne Guyon fait partie des Bordeaux « plaisir », de ceux qu’on aime boire et revisiter de temps à autres, sans jamais devoir se ruiner. Il est savoureux, bien équilibré et vous en mettra plein le palais. (18,45$)

substance charles smithSubstance, CS 2013, État de Washington
Enfin, si vous choisissez un steakhouse pour faire plaisir à votre cupidon, ce solide cabernet sauvignon de l’état de Washington devrait vous satisfaire. Attention, ici, pas de fioritures, ce vin est fait pour couper dans le gras de votre « ribeye ». Tout d’une pièce, ce sombre cabernet est rustique, enrobé de fruits noirs (cassis), d’arômes terreux (herbes et tabac) et de cuir. Sortez la carafe pour lui délier les tanins et son côté costaud. (29,50$) À la bonne vôtre et vive l’amour !