Boire du vin pour faire reculer le cancer

Il ne se passe pas une semaine sans qu’une étude ne vienne confirmer ou infirmer que le fait de boire un verre de vin ou plus, est bénéfique pour la santé. Resvératrol par ci, antioxydant par là, le vin, c’est « comme dans le cochon, tout y est bon ». Une seule chose est sûre, si vous voulez faire reculer le cancer à votre façon, vous pouvez le faire en buvant de grands vins.

Par Frédéric Arnould (lefred@toutsurlevin.ca)

Pour sa quinzième édition, Montréal Passion Vin vous permettra de déguster des grands crus qui sont habituellement hors de portée. Et c’est pour la bonne cause puisque, les fonds amassés serviront à financer le projet de construction du futur Centre intégré de cancérologie à à l’hôpital Maisonneuve-Rosemont de Montréal.  Cet événement-bénéfice est d’ailleurs organisé par la Fondation HMR.

passionSachant qu’au cours des sept prochaines années, on prévoit une augmentation de 133 % des cas de cancer dans l’est de Montréal, et de 65 % des mises en traitement en radio-oncologie, il y a fort à parier que l’argent récolté grâce à cet événement prestigieux ne sera pas de trop. Au coût de 32 M $, le nouveau centre regroupera la majorité des services aux patients pour les soins en oncologie. De quoi rendre plus accessibles les soins aux patients en réduisant leurs déplacements.

Montréal Passion Vin en quelques chiffres 
– 1 250 bouteilles de grands crus seront ouvertes durant l’événement
– 1 million de dollars en vin servi
– 22 000 verres astiqués (à la main!)
– 100 sommeliers bénévoles au service
– En 15 ans, 12,2 M$ amassés pour les patients de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont

Lors de Montréal Passsion vin, vous pourrez déguster entre autres le Grand vin de Château Latour, 1er Grand Cru Classé 2005, 2003, 2000 et 1996, mais aussi des Ducru Beaucaillou, Opus One ainsi que plusieurs millésimes du champagne. Ça fait rêver, non ? La programmation complète est ici. En tout cas, pas étonnant qu’il y ait tout un système de sécurité mis en place pour le service de certaines de ces bouteilles qui valent parfois quelques milliers de dollars chacune.

Bref, le vendredi 4 novembre et le samedi 5 novembre, il y aura trois chefs invités, des vignerons disponibles pour discussion sans oublier la présence de personnalités telles que Patrice l’Écuyer ainsi que les grands noms du vin au Québec : Michel Phaneuf, Véronique Rivest et Nadia Fournier. Toutes les infos sont ici. À la bonne vôtre !