C’est le temps du brunch !

Entre les réunions familiales de fin d’années et les multiples sorties bien arrosés et très nourrissantes, il vous reste sûrement quelques fins de matinées pour un brunch ou deux. Belle jonction entre le petit déjeuner et le déjeuner (lunch), le mousseux s’impose souvent comme vin de choix. Encore faut-il qu’il soit polyvalent. Trois bulles à essayer pour un mimosa…ou pas.

Fiol, 3GP, Prosecco, Vénétie, Italie

À l’aveugle, il surprend tout le temps avec ses bulles persistantes et au fruité abondant (poires, écorces d’orange, fleurs blanches). Un prosecco tout en équilibre avec cette belle acidité qui contrebalance ses 16 grammes de sucre résiduel. Il est encore moins cher que l’an passé, et donne toujours autant de plaisir. La bouteille idéale pour le brunch entre copains. (15,55$)

 

Domaine de Fourn, Blanquette de Limoux, 2013, GFA Robert, France

Une autre belle de solution de rechange aux mousseux trop dispendieux pour les brunchs, cette Blanquette de Limoux. 90% de Mauzac,  5 chardonnay et 5 de chenin blanc donnent ici un pétillant à la bulle fine et à la bonne persistance aux arômes floraux et de pomme verte. Pour le plaisir immédiat et très polyvalent. Une bulle du Languedoc qui a toujours sa place sur la table et à bon prix (16,75$)

Domaine Moutard Diligent, Patrick Piuze, non dosé, Bourgogne, France

Et pourquoi pas une bulle élaborée dans le Chablis par un Québécois natif de Saint-Lambert ? Cette méthode traditionnelle est pure, fine et joliment bien faite. Un beau vin effervescent sec à base de chardonnay que l’on dégustera avec les petits grignotines salées du brunch. Attention, quantités limitées (24,20$)

Publicités

Laisser un commentaire