De la Toscane au Rioja en passant par une île…

Tout un défi  cette semaine puisque je vous écris du fin fond d’une île de la Colombie-Britannique, appelée Lasqueti. Un défi puisque cette île peuplée de seulement 400 âmes, est en fait une île « off the grid », c’est-à-dire qu’il n’y a pas de réseau électrique. Entendez par là que chaque résident s’est doté de son propre système énergétique à partir de l’énergie solaire, d’énergie hydraulique ou encore par le biais d’éoliennes. Les communications sont, disons, branchées sur le courant « alternatif » et donc peu fiables. Mais rien pour m’empêcher de vous parler de vin…Trois vins en ce #vindredi, un italien, un espagnol et un merlot du cru de Lasqueti !

Commençons par un chianti classico. Quand on pense chianti, on a toujours imprimé quelque part dans notre inconscient la fameuse bouteille à forme bizarroïde enveloppée d’osier. Et pourtant, le chianti, qui est originaire de la Toscane et qui est composé du cépage sangiovese, n’est plus cela, loin s’en faut. Même si on trouve encore cette bouteille enrobée d’osier (dont la qualité s’est beaucoup améliorée), l’appellation chianti, qui plus est ici, chianti classico, est synonyme de qualité dans bien des cas.


ruffiniChianti classico, Riserva ducale, Ruffino DOCG

Impossible de passer sous silence le petit coq noir qui orne ce chianti classico d’une maison célébrée maintes et maintes fois. Ce sombre gallinacé est un fait la preuve que cette appellation d’origine est contrôlée et garantie par le gouvernement italien. En bref, cela veut dire que le gouvernement italien est supposé contrôler de temps à autres ce qui se trouve dans ces flacons au coq noir. Gage de qualité garanti ? Je ne m’étendrai pas là-dessus, après tout, les gouvernements se désengageant de plus en plus des contrôles alimentaires etc etc…

Quoi qu’il en soit, ce chianti classico de la maison Ruffino est un bon sangiovese qui a mûri pendant 2 ans dans les fûts de chêne, histoire d’arrondir l’acidité, de le rendre plus consistant et plus rond en bouche.  De la cerise, de la prune, des épices, des arômes de cèdre et d’herbes sèches, tout y est. Une belle finale sur le palais qui fait de ce vin un bon compagnon pour des souvlakis d’agneau ou pourquoi pas une bonne bavette classique de bœuf ou encore un bon spaghetti bien relevé. (25$)


riscalMarquès de Riscal, Reserva

Vous connaissez mon amour et respect pour les vignerons espagnols (air entendu), donc ne soyez pas surpris si je vous propose encore un Rioja qui en vaut la peine.  C’est robuste, plein de fruits noirs mais jamais lourd. Ce Marques de Riscal reserva 2009 composé à forte majorité de tempranillo dégage aussi des notes de tabac, de cuir et de fruits confiturés. Je l’ai bu cette semaine avec un carré d’agneau accompagné d’une sauce aux cerises noires et c’était une bonne idée. Le vin parfait pour se faire plaisir cette fin de semaine. Belle longueur en bouche. À surveiller d’ici les 4 prochaines années. (25$)

merlotMerlot, Lasqueti Island, BC

Bon, il n’y a aucune vigne sur l’île Lasqueti. Donc ce « grand cru » a été concocté à base de moût californien. Ce jus de merlot a été fermenté par Daisy Drake, une femme extraordinaire de 70 ans, originaire de Détroit, qui a élu domicile il y a 42 ans sur cette île de la Colombie-Britannique. Trop compliqué de se faire venir du vin du monopole provincial puisqu’il n’y a pas de magasins d’alcool sur l’île, donc pourquoi ne pas faire son propre vin ? Après tout, le seul moyen de transport avec la « civilisation », c’est un traversier de fortune qui coûte « une fortune » pour chaque trajet. Daisy, baba-cool dans l’âme et qui ne rechigne jamais à proposer un petit joint à ses invités (« full disclosure », je ne supporte pas l’odeur de moufette générée par les « pétards ») nous a offert ce nectar disons rustique. Non, je n’ai pas perdu l’usage d’un œil après un verre mais disons que je n’en ferais pas une habitude. La vie est trop courte pour boire du vin disons…moyen. Belle générosité de Daisy, mais je vous recommande quand même mon italien et mon espagnol ! À la bonne vôtre !

lasqueti