Deux chablis pour les huîtres

Un des accords mets-vin les plus clichés demeure le chablis et les huîtres. Pourquoi ? Parce que le côté iodé et “coquillage” de ce mollusque se retrouve jusque dans le chardonnay de cette appellation bourguignonne.

Même le sol dans lequel évoluent les vignes a cette composante d’huîtres. On parle ici de sols kimméridgiens constitués d’une alternance de marnes et de calcaires avec une présence abondante d’une petite huître en forme de virgule, appelée “exogyra virgula”. D’où ce mariage parfait lorsque les deux se retrouvent sur une table.*

Domaine Alain Geoffroy, Chablis, 2016, France

Nouvellement arrivé sur les tablettes, après un joli succès en importation privée, ce chablis d’Alain Geoffroy abonde de minéralité qui se marie si bien avec les huîtres. Il est vif et gras à la fois. Floral et fruité avec une pointe végétale de foin coupé. Très bien fait et d’une jolie pureté, il mérite assurément  sa place dans nos rayons. (26,35$)

La Vigne de la Reine, Château de Maligny, Jean Durup, Chablis, 2016, France

Vous connaissez peut-être les premiers crus de Fourchaume et de Montée de tonnerre de ce vigneron, toujours bien ficelés. Cette Vigne de la Reine est sa cuvée la moins chère disponible chez nous. Un chablis très floral aux allures délicates avec une légère amertume en fin de bouche pour relever le tout. Huîtres, salade au fromage de chèvre et même poisson en sauce devraient bien accompagner ce chablis tout en rondeur.(23,95$)

 

*cliquez sur la bouteille pour les disponibilités en succursale

Publicités