Dix bons vins mousseux à bons prix

Il n’y a pas que les vins blancs ou rosés pour se désaltérer l’été au soleil. Les bulles demeurent toujours l’un des meilleurs choix. Encore faut-il trouver les perles rares disponibles presque partout dans le réseau des succursales. Voici 10 bonnes bouteilles à acheter les yeux fermés. Après tout, comme le disait la publicité il y a bien longtemps, la vie est nulle sans bulles*.

Fiol, Prosecco, Vénétie, Italie

À ce prix-là, difficile de résister à ce prosecco charmeur, avec ses joues légèrement sucrées (14 grammes), il se définit comme extra brut. Une jolie bulle sans flafla aux arômes de poire, pomme verte et agrumes. Très bon rapport qualité prix. (15,55$)

Pares Balta, Brut, Cava, Espagne

Vous en connaissez beaucoup vous des mousseux bio toujours très bons, année après année ? Le « petit » producteur de cavas Pares Balta (parce que Freixenet et Codorniu se taillent la part du lion sur le marché). Fleurs blanches, notes végétales et puis cette mousse crémeuse en bouche. Notes grillées très agréables. Une belle finale où s’orchestrent avec brio des saveurs florales et fruitées. (16,55$)

Santa Margherita, Prosecco superiore, Valdobbiadene, DOCG, Vénétie, Italie

Vous connaissez certainement le pinot grigio de cette maison de la Vénétie. Normal, il est une des valeurs sûres. Ce Prosecco Superiore est « fichtrement » bien fait avec cette fraîcheur qui éclate en bouche. De la pomme, de la pêche et des arômes floraux, il vaut bien son 18,55 $.

Blanquette de Limoux, Méthode traditionnelle, Robert de Fourn,  Limoux, France

Une autre belle de solution de rechange aux mousseux trop dispendieux, cette Blanquette de Limoux. 90% de Mauzac,  5 chardonnay et 5 de chenin blanc donnent ici un pétillant à la bulle fine et à la bonne persistance aux arômes floraux et de pomme verte. Pour le plaisir immédiat en apéritif avec quelques grignotines. (16,75$)

Elyssia, Gran cuvée brut, Freixenet, Espagne

Un cava espagnol concocté par la maison Freixenet, omniprésente sur le marché mondial de la bulle. Ici, la bulle est fine, le nez est rempli de pêches blanches, d’ananas mûrs avec en plus quelques touches de miel. En finale, on sent poindre un petit côté minéral très rafraîchissant. Belle acidité en bouche qui donne un bel équilibre à l’ensemble. Chardonnay, pinot noir, parellada et macabeo se partagent l’assemblage de belle façon. (18,55$)

Ackerman, Crémant de Loire, Brut, France

Un très beau mousseux élégant avec une bonne mousse crémeuse. De fines bulles qui encadrent bien le fruit et une franche acidité. Ce crémant est sec (moins de 5 grammes de sucre) et a été élaboré avec du chenin blanc, du chardonnay et une pointe de cabernet franc. Il fait partie de mes favoris. (20,40$)

 

Juve y Camps, Reserva de la Familia, 2013, Espagne

Une fois encore, les producteurs de cavas espagnols font des miracles avec cette cuvée qui vaut le détour.  C’est élégant, long en bouche et assorti d’une belle complexité. Très « agrumes » (citron) et légèrement « toasté ». Franc et rond à la fois, un très chouette cava d’un domaine qui vaut la peine qu’on essaie aussi ces autres cuvées telle que la Essential Xarel-lo Cava. (22,25$)

Clos des demoiselles, Crémant de Limoux, Domaine J.Laurens, 2014,France

Cela fait des années que ce mousseux du Languedoc-Roussillon est l’un des chouchoux des Québécois et pour cause.  De fins arômes de brioche et de mie de pain, légèrement biscuités. Un bulle fine et persistante en bouche. Tout y est avec ce fruité précis d’agrumes et de pêche blanche. Encore un excellent achat cette année. (22,50$)

Vitteaut-Alberti, Crémant de Bourgogne brut, Blanc de blancs, France

Faites-le déguster à l’aveugle et vos convives pourraient bien vous dire, mais que voilà un bon petit champagne ! Car tout y est : le raffinement de la bulle, un nez riche et subtil de pomme et de brioche. Une belle vivacité avec un petit côté noble de poires. Belle persistance en bouche. Tout y est donc comme un champagne, sauf une chose…le prix ! Et c’est tant mieux ! (23,95$)

Champagne Tribaut, Blanc de chardonnay brut, France

Enfin, terminons avec ce champagne, parce que oui le champagne sera toujours du champagne ! Mais pas n’importe lequel ! En fait, c’est le moins cher sur le marché à la SAQ. À se demander comment ils font pour le maintenir à ce prix-là.  Une belle effervescence fruitée (pomme, citron, poire) où l’on sent poindre un peu de brioche vers la fin de bouche dans ce 100 % chardonnay. Pourquoi s’en priver ? (37,25$)

* Cliquez sur le prix ou la photo de la bouteille pour connaître la disponibilité en succursales

Et pour ceux qui n’ont pas encore sabré le mousseux…voici la vidéo explicative ! Un jeu d’enfant…essayez !

6 comments