Et si on (re)découvrait le Saint-Chinian ?

Il est de ces petites appellations qui n’arrivent pas toujours à se hisser au-dessus des flots conventionnels que sont les Bordeaux, Bourgogne, Rhône et consorts. Après tout, chaque paroisse vinicole se bat pour faire rayonner son petit coin de vignes sur la scène internationale. Le Languedoc regorge pourtant de chouettes appellations de vins qui parfois peuvent faire la barbe à bien d’autres grâce à leur terroir, leur expressivité et leur caractère. Un exemple avec le Clos Bagatelle, un domaine situé dans le Saint-Chinian.

Par Frédéric Arnould (lefred@toutsurlevin.ca)

Christine Deleuze et Luc SimonAvec leurs accents chantants du sud, Luc Simon et Christine Deleuze ont l’air de tout un couple qui se connaît depuis bien longtemps. Pendant qu’il s’éreinte dans la vigne et dans le chai, elle fourmille d’idées pour créer de nouvelles cuvées. Dans ce vignoble qui se transmet de mère en fille depuis 5 générations, assez facile de voir que c’est elle qui tient le pot droit. Un vrai couple, mais pas comme les autres, puisqu’ils sont frère et sœur. Mine de rien, ils s’occupent d’un sacré domaine de 58 hectares, réparti sur 4 terroirs bien distincts. Une peccadille dans un vignoble de St-Chinian de plus 3300 hectares, me direz-vous, mais quand même c’est bien assez pour exporter 60 pour cent de la production à l’étranger surtout au Canada, en Belgique, en Allemagne, au Japon et en Grande-Bretagne. Au Québec, le Clos Bagatelle garnit les tablettes de la SAQ depuis 1993.

Trois vins à découvrir

clos bagatelleClos Bagatelle, AOP St-Chinian, 2014
Le vin d’entrée de gamme est un des premiers vins que j’ai acheté à la SAQ lors de mon arrivée au Québec, il y a une vingtaine d’années. Il s’agit d’un assemblage qui varie en proportion selon les années. Si le 2014 est partagé entre la syrah, le carignan et le grenache, le 2015 est à dominante de grenache (50%), suivi de la syrah et du mourvèdre. Une flexibilité qui donne des vins de caractère à prix modique. Pour 13,95$, vous avez ici un vin de semaine toujours bien fait rempli de fruits noirs, d’épices et de réglisse. Bref, un peu de Languedoc dans votre verre pour une bagatelle…

donnadieuSentiers Bagatelle, Donnadieu, AOP St-Chinian, 2013
Si vous cherchez un vin plus rond, mais tout aussi expressif, avec des notes florales et épicées, alors ce vin est pour vous. Un peu plus de matière que le Clos Bagatelle, plus boisé et très charmeur avec ces flaveurs de tapenade d’olives, de garrigue et de feuille de laurier. Un joli flacon de bon jus pour 17,90$ seulement. À boire dès maintenant ou laisser en cave 2-3 ans pour le savourer davantage. Un achat à prix futé.

veillee d'automneVeillée d’automne, Clos Bagatelle, AOP St-Chinian, 2013
Enfin, si vous préférez un St-Chinian moins « état brut », plus élégant, ruez-vous sur le Veillée d’automne. Du mourvèdre, grenache et syrah à parts égales avec un 10% de carignan pour la touche réglissée procurent ici beaucoup de plaisir. On peut le boire avec un air contemplatif. Et pas besoin d’attendre l’automne pour le boire…(20$)

Pour les passionnés…

Clos bagatelle, la Terre de mon père, 2011
Pour les portefeuilles un peu plus garnis et pourquoi pas, pour souligner de beaux événements, il existe une cuvée haut de gamme, La Terre de mon Père. Plus de charpente pour « vivre » plus longtemps, un élevage en fût d’un an et demi, cette cuvée vous démontrera que les bons St-Chinian peuvent se garder en cave sans problème. Pour avoir goûté un 2005 et un 2007, cet assemblage de syrah, mourvèdre et grenache tient la route. À 42$, ayez l’audace de plonger dans ce flacon. Et profitez-en, le millésime 2011 est disponible et il est très prometteur. À la bonne vôtre !