Et si on redécouvrait le sylvaner ?

S’il y a bien un cépage qui a toujours été perçu comme la matière première pour des vins bon marchés « sur-démocratisés » avec des rendements très généreux, c’est le sylvaner. Ce cépage blanc cultivé surtout en Allemagne et en Alsace mérite jusqu’à un certain point cette réputation, mais certains domaines tentent de lui redonner une certaine noblesse. 

Dopff & Irion, Sylvaner, Cuvée René Dopff, Alsace

Prenons le cas de Dopff & Irion, prestigieuse maison alsacienne, qui fait de bien belles choses avec le riesling à son Château de Riquewihr. La cuvée du nom du fondateur de domaine est une petit bijou de sylvaner plutôt « classe ». Le fruité est croquant avec des arômes de pomme, de poire et de citron. Ajoutez-y un soupçon de notes crayeuses (minéralité) et vous obtenez un vin très chouette de belle facture. Désaltérant, mais pas que… Parfait avec un ceviche, un cocktail de crevettes ou même des huîtres. Ou simplement à siroter sur la terrasse ou dans le spa… Bon marché mais de qualité ! (13,95$)