La prescription de la semaine : un vin de Moselle

Il ne se passe pas une semaine sans qu’une étude ne vante ou détruise les bienfaits du vin pour notre santé. Je ne me prononcerai pas sur le bien-fondé de tel ou tel argument. Tout ce que je sais, c’est que comme dans tout, la modération a bien meilleur goût. Et pourquoi ne pas se prescrire un riesling cette semaine…

Ernst loosenDr Ernst Loosen est un peu un rocker du vin dans la région de la Moselle allemande. De passage à Montréal, le teuton qui ne mâche pas ses mots, à la tête d’un domaine appartenant à sa famille depuis 200 ans, est venu présenter ses vins dont la plupart malheureusement ne sont pas disponibles ici. Avec son frère, il concocte plusieurs vins, tous à base d’un seul et même cépage, le roi de la région, j’ai nommé le riesling. Pour l’instant donc, le choix en SAQ est plutôt restreint.

Mais, si vous avez l’occasion d’essayer son mousseux, vous ne le regretterez pas. En outre, il fait des rieslings secs qui valent vraiment le déplacement. Personnellement, je ne suis pas un grand amateur des rieslings doux et moelleux. Dr Loosen propose entre autres son Graacher Himdr. loosenmelrich, et son Blue Slate Kabinett, deux vins secs vraiment délicieux et élégants. Frappez à la porte de la SAQ pour qu’ils soient vendus ici, vous ne le regretterez pas. En attendant, comment savoir, en lisant l’étiquette allemande incompréhensible, si le vin est sec ou doux ? Je vous réfère à ce petit encadré pour s’y retrouver.

Sur les étiquettes allemandes, vous trouverez certainement ces mots suivants : kabinett, spätlese, beerenauslese etc… Pour simplifier un peu sachez que le plus sec des rieslings portera le nom de Trocken (sec), Kabinett (un soupçon de sucre résiduel), Spätlese (une certaine douceur en bouche, due à la cueillette du raisin une semaine plus tard que la normale, donc plus de sucre dans la grappe), Auslese (davantage sucré fait avec des fruits très mûrs, sélectionnés à la main), Beerenauslese et Trockenbeerenauslese (ce sont les vins de dessert de riesling allemand, très sucrés, parfois proches des Sauternes en termes de structure et parfois d’arômes jusqu’à un certain point).

rieslingDr. Loosen, Riesling, 2014, Moselle, Allemagne

Dégustation : Au nez, ce vin est vraiment axé sur la pomme verte et les fleurs blanches avec une petit note de pierre mouillée, certains diront minérale. En bouche, attention les papilles, c’est un demi-sec, donc oui, il a une certaine « sucrosité », mais qui est équilibrée par l’acidité de la Moselle qui vient vous « fouetter la glotte ». Donc, une légèreté qui amortit bien ce vin de type demi-sec.

Accords : Pourquoi pas du saumon fumé, des fromages salés ou encore des mets asiatiques épicés ? Le petit côté doux viendra assouplir le tout et l’acidité du vin viendra vous rafraîchir les papilles. D’autant plus, et c’est l’un des avantages des vins allemands, sa teneur en alcool est plutôt légère, 8,5% !

Rapport qualité-prix : Plutôt bien pour 16,40$. À la bonne vôtre !

2 comments

  • Alain Laliberté

    Bonjour,

    Vous suggérez Les Moulins de Citran 2005 alors qu’il subsiste moins de 75 bouteilles éparpillées dans 26 magasins en province.

    Bon vindredi,

    Alain Laliberté