Laissez-vous tenter par le vin chilien !

Je vous entends déjà ! Du vin chilien ? Mais, ils goûtent tous pareil, sont trop alcoolisés et trop lourds. Pas si vite, amis du vin ! Le Chili offre des vins de qualité à prix d’aubaines avec cette typicité chilienne (oh le vilain mot, diront certains) et cette diversité de savoir-faire et de talent. Des valeurs sûres qui n’ont rien à envier au Vieux monde.

Par Frédéric Arnould (lefred@toutsurlevin.ca)

casilleroVous avez sûrement déjà aperçu ou même peut-être goûté le populaire Casillero del Diablo, le vin d’entrée de gamme du géant Concha y Toro. Vendu en rouge et en blanc dans 6 versions différentes, ce vin de production de masse (21 millions de bouteilles chaque année !) est l’un des bons exemples de vins chiliens, bien faits, pas compliqués et il faut le dire, souvent meilleurs que d’autres vins produits ailleurs, pour ce prix-là.

 

marcelopapaConcha y Toro, c’est le géant chilien qui possède 30 % du marché intérieur chilien et 32 % des exportations chiliennes de vin. Un joueur de premier plan qui a décliné ses produits sous différentes étiquettes. Marcelo Papa, le viticulteur de la marque haut de gamme, Marques de Casa Concha, était de passage à Montréal cette semaine pour présenter quelques bouteilles qui en valent la peine. Ce jovial Chilien qui a déjà œuvré dans le Brunello toscan reconnaît que le Chili a souvent été connu pour ses vins aux arômes un peu trop typiques de fruits confiturés, d’épices et de certaines notes végétales (hello la feuille de tomate !). Mais, les meilleurs producteurs offrent pourtant une réelle diversité de vins, qui dans certains cas, dégustés à l’aveugle, seraient difficilement détectables.

chardonnayJ’en veux pour preuve le Chardonnay de Marques de Casa Concha, produit dans la vallée de Limari. Loin des chardonnays californiens où les arômes de beurre pourraient tapisser une tranche de pain, celui-ci regorge de fruits à noyaux (pêches), quelques notes de fruits tropicaux et puis cette note de chêne grillé qui vient enrober le tout pour donner cette sensation de plénitude en bouche. Une belle fraîcheur et une bonne complexité toute en subtilité. (20$)

devilCôté rouge, j’ai bien aimé redéguster un assemblage de syrah, de carmenere et de cabernet-sauvignon. Le Devil’s Collection Red 2012 est très rassasiant. Beaucoup de fruits noirs (cassis), des notes épicées et un léger boisé agréable. Parfait pour le #vindredi (15,95$).

Une coche plus haut, il y a le cabernet sauvignon déjà dégusté ici, et le Merlot de Marques de Casa Concha qui, ma foi, est une autre belle découverte. Goûté, accompagné d’un tataki de bœuf, ce merlot est plutôt dense, avec des arômes de prunes et de mûres sauvages. Légèrement vanillé et avec des touches de café torréfié, ce merlot a une belle complexité en devenir qui mériterait qu’on attendent de un an 3 ans en cave…juste pour voir… (22$)

pnD’autres chiliens à découvrir

Dans la vallée de Casablanca, à 30 kilomètres de l’océan pacifique, la brise vient rafraîchir les vignes de chez Errazuriz, un autre producteur très fiable, millésime après millésime. Il y a dans cette région tout ce qu’il faut pour produire un pinot noir délicat, solaire certes, mais équilibré.  Le Errazuriz Wild Ferment Pinot Noir 2011, comme son nom l’indique est vinifié à partir de levures naturelles contenues dans la peau des raisins. En bouche, il est très élégant, avec ses arômes floraux, de fruits rouges et sa légère présence fumée de chêne. (25$) La Syrah Max Reserva est aussi une autre valeur sûre d’Errazuriz. (18,95$)

escudo-rojoEscudo Rojo 2012

Quand on parle de maisons bien établies, celles de la famille Rotschild viennent à l’esprit. Sise confortablement en France dans le Bordeaux, la famille possède plusieurs domaines au Chili dont le Los Vascos. Le baron Philippe de Rotschild exploite dans la vallée de Maipo ce domaine d’où est extrait le Escudo Rojo, référence à peine voilée au nom de la famille (écusson rouge ou en allemand  Rote Schild). C’est un assemblage de cabernet sauvignon, de carmenere, de syrah et de  cabernet franc qui produit des arômes de cassis, de cerises noires , d’épices, de poivre et de notes de moka. Ferme en bouche et une finale  bien soutenue pour le prix (19,95$)

À la bonne vôtre !