Le vin de la semaine : Du fer servadou !

Vous connaissez sûrement le merlot, le cabernet sauvignon, le chardonnay ou encore le pinot noir. Ce sont des classiques qui font partie des clichés du vin. Mais, qu’en est-il du fer servadou ? On dirait un mot avec les lettres dans le désordre. En fait, ce cépage rouge fait partie de la même grande famille des cabernet franc et autre carmenere. On le trouve surtout dans les vignobles du sud-ouest, et notamment dans l’appellation Marcillac que je vous propose d’explorer cette semaine.

Par Frédéric Arnould (lefred@toutsurlevin.ca

Pourquoi ce nom quelque peu barbare ? On parle ici de « fer » parce que les sarments de cette vigne sont durs à tailler…comme le fer ! Quant au servadou, à moins de connaître la langue d’Oc,  l’occitan, cela veut dire qui se conserve bien. Donc, ce cépage est dur comme fer et se conserve bien ! Tout un programme…

marcillacCuvée Lo Sang del païs, Domaine du Cros, Marcillac, 2014, France

Attention, si vous aimez les vins tendres et gracieux, alors, ce Marcillac n’est pas pour vous. Il faut s’attendre ici à un vin plutôt rustique, tannique aux arômes herbacés. D’ailleurs, on a affaire ici à un sérieux gaillard qui pourrait vous décontenancer. Le domaine du Cros est situé au cœur de l’Aveyron, dans le sud du Massif central, bref, dans le Languedoc-Roussillon. La petite appellation Marcillac est née grâce au combat de quelques vignerons embouteilleurs dont font partie la famille Teulier.   Alors que goûte-t-il ce fer servadou ?

marcillacDégustation : On reconnaît ici un vin élevé en cuves inox. Pas de bois, on est vraiment sur le fruit. Et du fruit, il y en a : cassis et framboise. Sans oublier ce nez de poivre et de poivron herbacé. En bouche, il pourrait vous paraître coriace par sa trame tannique. Je vous recommanderais ici de le carafer sérieusement. Quitte à le verser dans une carafe et le revider dans une autre ensuite, histoire de bien l’oxygéner afin qu’il soit plus abordable pour les palais non-initiés à ce type de vin. Il est « franc » comme le cabernet du même nom. Normal, me direz-vous, c’est la même famille.

Accords : Parfait pour les grillades, de l’agneau ou une belle pièce de bœuf.

Rapport qualité-prix : Si vous êtes prêts pour l’aventure du fer servadou, ce vin est pour vous. À ce prix-là (17,10 $), on peut en faire provision en ce début de printemps. Le barbecue sortira bientôt de sa léthargie hivernale. À la bonne vôtre !