Les 6 « bouchons coups de coeur » de la semaine

Trois blancs, trois rouges, de la France à l’Australie en passant par le Québec, l’Italie et l’Espagne. Bref, y’aura du vin pour tous les goûts cette semaine…

Par Frédéric Arnould (lefred@toutsurlevin.ca)

castanoCastano, Yecla, 2015, Espagne

On commence par un « petit » blanc passe-partout avec un assemblage de chardonnay et de macabeo (un des cépages utilisés pour les cavas, les mousseux espagnols). Arômes de poire, de pomme et d’ananas, le tout bâti autour d’une texture plutôt souple et d’un certain gras en bouche. Chouette vin pour l’apéro ou pour accompagner une petite salade en entrée. (14,10$)

dueuveDueuve, Pinot Grigio et Sauvignon blanc, Vénétie, 2015, Bertani, Italie 

Un assemblage plutôt original en provenance de la Vénétie italienne avec ce mélange de pinot grigio et de sauvignon blanc. Autant le pinot est plutôt gras en bouche, autant le sauvignon est vif en bouche. Le résultat ici est plutôt pas mal avec des arômes de poire, agrumes, pomme, poivron vert et foin coupé. Assez intéressant et avec un bon indice de « buvabilité » entre amis. (15,80$)

equinoxEquinox, Vignoble de la Bauge, Brigham, 2015, Québec, Canada

Un bon vin blanc sec à base des cépages nordiques que sont le frontenac blanc, le vidal et le seyval. Le tout est fermenté en cuve inox. Place au fruit ! C’est frais, délicat et fruité à souhait (pêche blanche, abricot, citron et miel). Une très belle réussite pour ce vignoble situé entre Farnham et Bromont. À découvrir dans quelques jours sur les tablettes de la SAQ ou ce week-end à la Fête des Vins du Québec 2016 à la Place Desjardins à Montréal.  (15,90$) Si vous préférez le type de vin un peu plus rond en bouche, essayez Solyter, mûri en fûts de chêne pendant 6 mois.

labranneChâteau La Branne, Médoc, Cru bourgeois, 2012, France

Un bordeaux aussi régulier qu’un métronome, au gré des bons et des plus faibles millésimes. Le château La Branne est un Médoc au profil moderne qui ne m’a jamais déçu jusqu’ici. Avec une légère dominante de merlot, agrémenté du cabernet sauvignon, Prune, mûre et ce petit côté torréfié et vanillé font de cette bouteille un bon rendez-vous pour un vendredi soir. (22,75$)

wolf-blassWolf Blass, Gold label, Shiraz, Barossa, Australie

Il me semble que cela fait longtemps que vous n’avez pas plongé votre nez dans un verre de shiraz australien. Je me trompe ? Je me disais aussi… Oui, ce vin est complètement Nouveau monde, offrant dans le verre estival de fruits mûrs (cerise noire, cassis) concentrés avec des épices douces. Des notes boisées, teintées de moka encadrent une texture plutôt souple en bouche. Ce n’est pas trop massif et ça fait du bien de temps à temps à revisiter. (25,10$)

fontanafreddaBarolo, Fontanafredda, DOCG,  2011

Fontanafredda est assurément le géant du barolo dans le monde : une bouteille sur 10 de cette appellation porte ce nom. Voici donc le barolo traditionnel, bien carré avec une solide trame tannique. Au nez, les arômes typiques de l’appellation et du cépage nebbiolo (brouillard en italien) sont bien présents : rose, fleurs séchées, cerise et prune. Les deux années de vieillissement en fûts et un an en bouteille avant d’être sur le marché donnent un vin rustique et puissant qui fleure bon la campagne piémontaise. (29,95$) Bref, quatre bouchons et deux capsules à découvrir… À la bonne vôtre !

Publicités