Les trois vins de la semaine

Du Chili à la France en passant par l’Espagne, il y a de bons vins bien faits pour tous les budgets. En voici trois de 10 à moins de 24 dollars*.

Montgras, Fumé blanc, 2016, Vallée de l’Aconcagua, Chili

Les vins chiliens sont encore et toujours de très bonnes aubaines sur certaines étiquettes. En voici un exemple avec ce sauvignon blanc, mûri dans la fraîcheur de la vallée de l’Aconcagua. Si vous aimez les vins vifs qui vous donnent l’impression de croquer dans des agrumes, le tout avec avec des notes herbacées (herbe fraîche), vous serez servis. Parfait pour la terrasse avec un léger 12% d’alcool. Juste du fruit avec une bonne acidité au rendez-vous. Ce vin est actuellement en « pépinière » à la SAQ, c’est à dire que s’il devient populaire (un peu comme à la The Voice), il restera dans le réseau régulier des succursales. Pour 10,20$, ce pourrait être un des vins de l’été sur les patios.

Cosme Palacio, 2014, Rioja, Espagne

Cela fait un sacré bail que ce tempranillo garnit les tablettes du monopole, un quart de siècle déjà, me dit-on. Un Rioja qui plait aux Québécois amateurs de vins aux épaules larges, où le boisé est la signature de l’appellation traditionnelle. Treize mois de mûrissement en fûts de chêne encadrent bien les arômes de cerises bien mûres et de mûres sauvages. On retrouve les notes épicées charmeuses de ce type de vinification espagnole. Un bon classique donc, qui pour ce millésime a « relooké » son étiquette. On sort la viande ou la paella. (17,50$)

Château Pesquié, Quintessence, 2014, Vallée du Rhône, France

Un autre vin d’une maison qui fait de bien bonnes choses. Le Château Pesquié, une des valeurs sûres du Ventoux, récidive avec ce Quintessence, un vin charnu, puissant et qui étonne par sa fraîcheur. Cela regorge de fruits noirs (cassis-prune) avec des accents d’olives, de réglisse et de moka (12 à 15 mois de barriques). Il ne manque plus que les cigales et une bonne grillade pour accompagner ce très bon vin riche à base de syrah et grenache. En plus, si vous êtes patients, il pourrait prendre encore du galon dans quelques années. À la bonne vôtre. (23,50$) (FA)

*comme toujours, vous cliquez sur le prix ou la bouteille pour connaître les disponibilités en succursales