Les trois vins de la semaine

Encore une semaine de trois vins en trois couleurs, histoire de satisfaire tout le monde avec des escales en France et en Californie.

Echo Indigo, Plaimont, 2016, Côtes de Gascogne, France

Voilà un petit nouveau qui risque de se vendre comme des petits pains chauds. Pour son prix d’abord (12,05$) mais aussi pour son petit côté charmant. Ici, on a affaire à un assemblage de sauvignon blanc et de colombard (un des cépages utilisés pour faire du cognac). Ce vin est fruité avec des arômes d’agrumes (citron, pamplemousse) et de fruits exotiques (passion). Vif mais pas trop, avec un chouia de rondeur (5 grammes de sucre par litre) pour arrondir les coins pointus. Bonjour la terrasse…

Birichino, Vin gris, 2016, Californie, États-Unis

Enfin arrivée sur nos tablettes, cette cuvée d’Alex Birichino est une fois de plus surprenante et c’est tant mieux ! Évidemment, il n’a de gris que le nom puisque le vin gris est une variante du rosé avec une macération très courte des raisins qui lui donne une robe plutôt claire. Aux côté du mourvèdre pour le côté structuré et épicé, on trouve du grenache, du cinsault et du vermentino. Au total, un rosé bien bâti qui vous fera sortir des sentiers maintes fois battus par les rosés conventionnels. (20,65$)

 

Vacqueyras, Silbertus, 2015, Bonpas, Vallé du Rhône, France

Connaissez-vous les Vacqueyras ? Située dans le Vaucluse, sur la rive gauche des Côtes-du Rhône, cette appellation recèle de petits trésors de vins moyennement corsés avec une certaine classe qui vaut le détour. Dans le cas de la très bonne maison Bonpas, ce Silbertus se donne des airs de petit Châteauneuf du pape. Composé de grenache et de syrah, ce vin est joufflu et généreux avec ces arômes de fruits noirs et rouges. À ce prix-là, on en a vraiment pour son argent. (24,35$) À la bonne vôtre ! (FA)