Les trois vins de la semaine

Un petit tour du monde automnal avec trois rouges tout aussi différents les uns que les autres. De l’Argentine à la France en passant par l’Italie, vous en aurez, encore une fois cette semaine, pour votre argent. 

Pure Malbec, Trapiche, 2015, Mendoza, Argentine

De quoi redonner des lettres de noblesse au malbec, un cépage trop souvent travaillé avec le chêne avec des nez trop épicés. La maison Trapiche livre ici un vin fruité, franc de goût, avec une belle fraîcheur. On est plus dans les fruits rouges et les prunes que d’habitude. Un petit caractère minéral vient rehausser le tout. Du beau malbec à bon prix ! (16,60$)

Teroldego Rotaliano Riserva, Mezzacorona, 2013, Italie

Allons faire un saut à la frontière italo-autrichienne dans le Trentin-Haut-Adige ou Tyrol du Sud. Ce cépage peu répandu sur nos tablettes, le teroldego, surprendra celles et ceux qui n’y ont jamais goûté. Ce vin paraîtra à certains un peu rustique avec ses tanins qui le  charpente bien et ses saveurs corsées. Le fruité est mûr et le boisé quoique bien affirmé est plutôt bien intégré. Pointe de sucre résiduel (6,8 grammes)  mais cela ne le rend que plus charmeur. (17,40$)

Les Ursulines, Pinot noir, 2016, Jean-Claude Boisset, Bourgogne, France

Les bons pinot noirs bourguignons d’entrée de gamme sont plutôt rares à bons prix. Ne boudons donc pas notre plaisir avec ces Ursulines. Le millésime 2016 n’apas été des plus facile pour la région, mais Boisset s’en tire avec mention dans cette bouteille. Hyper digeste avec cette acidité bien dosée, un fruité clinquant et un usage très raisonnable du bois. Imbattable à ce prix.(22,35$) À la bonne vôtre. (FA)

 

Publicités

Laisser un commentaire