Pas pour les gamins, ce gamay…

Beaujolais-Villages, Grandes mises, 2015, Mommessin, Beaujolais, France

À premier nez et première vue, difficile de deviner que ce vin est un beaujolais villages. Avec sa robe plutôt sombre et ses arômes concentrés de fruits noirs, on se sent plutôt loin du gamay avec lequel on concocte le beaujolais nouveau à saveurs de bonbon. Et c’est tant mieux, car ce vin est dangereusement addictif. Énorme digestibilité (pour ne pas dire « buvabilité ») et beaucoup de plaisir dans le verre. Comme indiqué sur la bouteille, je l’ai passé en carafe et je dois dire que le fruit n’en était que plus guilleret. Très bon rafraîchi… 22 500 bouteilles seulement ont été produites de cette mise d’avril. Glouglou « classe ». (19,50$)