Trois petites douceurs pour les soirs d’été

Après une belle chaude journée et ensoleillée, la température retombe petit à petit en soirée. Pourquoi ne pas clôturer de belle façon un chouette repas avec une petite douceur vinicole ? Trois bouteilles à découvrir où le sucre a toute sa place dans un vin.

Premières grives, Domaine du Tariquet, 2016, France

Certains le boivent bien frais en apéro, d’autres préfèrent le garder pour la fin de soirée avec un fromage par exemple. Toujours est-il que ce vin est élaborée avec du gros manseng à 100% qu’on a laissé mûrir et mûrir et mûrir encore sur la vigne. Résultat, les raisins gorgés de sucre donnent lieu à un vin à la texture grasse, doté de sucre (58 grammes par litre) qui encadre bien les arômes de miel, de citron et de raisin croquant. Pas de lourdeur et pour cause, ce vin ne titre qu’à 12 % d’alcool. (18,45$)

Sauvignon blanc, Late Harvest, Errazuriz, 2016, Chili

Puisqu’on parle de vendanges tardives, en voici un bel exemple du Chili. Seuls les raisins affectés par la pourriture noble (le fameux botrytis cinerea) qui est à la base des meilleurs vins moelleux comme le Sauternes se retrouvent dans ce blanc gorgés de sucre (92 grammes par litre), mais qui a une belle vivacité en bouche. Miel, abricot, et agrumes bien mûrs sautillent dans ce nectar composé majoritairement de sauvignon blanc mais bien accompagné de gewurztraminer. Bon vin de dessert. (14,95$ la demi bouteille)

Vau Vintage, Porto, Sandeman, 1999, Portugal

Du porto me direz-vous ? Et pourquoi pas, vous répondrais-je ! Une façon de redécouvrir ce vin fortifié avec un vin que je qualifierais « mi-vintage » et mi « late bottle vintage (LBV) ». Les porto vintage sont des vins qu’on va en général mettre en cave pendant de nombreuses années avant qu’ils ne soient pleinement appréciés pour leur évolution. Le LBV est lui davantage prêt à boire lorsqu’il se retrouve sur les tablettes. Il y a quelques années, Sandeman a décidé de créer le Vau Vintage, des porto évolués certes mais qui peuvent encore se bonifier avec le temps mais sont consommables dès leur arrivée chez les marchands de vin pour les plus impatients. Ce 1999 est savoureux, plein de fruits mûrs et forcément plein de sucre pour un porto (102 grammes par litre). À boire dans les 2-3 jours après l’ouverture de la bouteille. Très bon prix. (25,70$)

Publicités