Trois vins rosés pour la terrasse

L’impatience est à son comble. On veut du soleil, lézarder au soleil et prendre la vie du bon côté sur la terrasse ou le patio. Après tout, l’hiver est bel et bien terminé. Et entre deux « grattages » de terrain, on mérite bien un petit remontant de couleur rosée. Trois exemples de vins rosés très abordables qui conviendront parfaitement pour ces petits moments de détente.

 

Listel, Vin gris, Sable de Camargue, 2016, Languedoc-Roussillon, France

Un des rosés toujours aussi populaires et qui, franchement, ne déçoit jamais. En le buvant, on peut facilement imaginer les chevaux blancs dont la crinière vole au vent dans les flots de la Camargue. C’est frais, pas compliqué avec des arômes d’agrumes et de pêches blanches. La finale est courte et légèrement saline. Une bonne valeur refuge qu’on servira bien frais en apéro. Légèreté aérienne très agréable. À ce prix-là, on en fait provision. (11,05$)

Buti Nages, Michel Gassier, AOC Costières de Nîmes, 2016, France

Une fois encore, ce rosé bio à base de grenache et de syrah ravira les amateurs d’arômes de framboises et de fruits croquants. C’est plutôt soyeux en bouche avec une finale légèrement épicée. Pour comprendre le petit jeu de mots, sachez que ce vin fait partie du Château de Nages (buti-nages) dans l’appellation Costières de Nîmes de Michel Gassier. Un domaine qui produit d’ailleurs de très bons blancs et rouges. Ce rosé plaira aux bouches qui aiment les textures « veloutées ». (14,55$)

Willm, Pinot noir, Rosé, 2016, Alsace, France

Les rosés d’Alsace, disons-le d’emblée, sont plutôt rares sur le marché. Voici donc un bel exemple réussi de pinot noir vinifié en rosé dans cette région surtout connue pour ses rieslings et gewurztraminers. Ici, on fait dans le floral délicat et les fruits rouges. Un petit peu plus « vineux » que le Listel, évidemment. Très bien pour accompagner quelques amuse-gueules de tout acabit. Belle classe… (18,15$) À la bonne vôtre ! (FA)

 

Publicités