Un bon vin de Bordeaux à moins de 20$

Dans le bordelais, les crus de Pomerol, de St-Estèphe, de St-Émilion et de Margaux pour n’en citer que quelques-uns, éveillent en nous une certaine familiarité. Mais il y a d’autres appellations qui passent un peu sous le radar. Prenez les Graves, cette appellation qui a pris le nom du sol dans lequel ses vignes sont cultivées (un mélange de graviers, de galets, de sable et d’argile), c’est pourtant le vignoble le plus ancien de la région de Bordeaux. On y trouve de très grands vins tels que les Smith-Haut Laffite, Malartic-Lagravière, Pape Clément et autres Haut-Brion.

Les Graves sont en général très agréables quand ils sont jeunes et charmeurs quand ils prennent de la bouteille quelques années plus tard. La plupart du temps, la recette de chaque crus dépend du dosage cabernet sauvignon et merlot. Certains y ajoutent un peu de cabernet franc. C’est le cas du vin de la semaine…

carolleChâteau de Carolle, Vignobles Guignard, Graves, 2014, France

Les Guignard font du vin depuis 4 siècles. Vous connaissez peut-être leur Roquetaillade La Grange, autre classique de la région. Leur Château de Carolle est situé en altitude au sud-est de Bordeaux, pas très loin des vignobles de Sauternes. Les trois frangins Guignard veillent aux destinées de cet assemblage de cabernet sauvignon, merlot et cabernet franc.

Dégustation : Sous cette jolie robe rubis brillante, se cachent des arômes de cerises, de prunes, de mûres et des notes de café provenant de la maturation en fûts de chêne. En bouche, une belle charpente et une bonne longueur pour un vin de ce prix.

Accords : Ce vin, ample en bouche conviendra à une large éventail de plats à base de bœuf, de volaille et pourrait même accompagner quelques fromages à pâte ferme.

Rapport qualité-prix : Disponible à un prix défiant toute concurrence pour encore 3 bonnes semaines, (19,45$), c’est une aubaine pour les amateurs de chouettes petits Bordeaux bien faits. 2014 n’étant pas un millésime du siècle dans le Bordelais, il offre de belles occasions comme celui-ci. À la bonne vôtre !