Un cabernet-sauvignon qui a de la gueule

C’est « vindredi » ! Le temps de réfléchir sur la semaine qui vient de s’écouler et de planifier ce qu’on veut faire (ou ne pas faire) pour les deux prochains jours. Tant qu’à faire, pourquoi ne pas se prêter à ce petit jeu en ouvrant une bonne bouteille du Chili. Le cabernet-sauvignon Marques de Casa Concha 2012 est un des produits vedettes du géant chilien Concha y Toro, une entreprise qui représente non seulement 30 % du marché intérieur chilien mais également 32 % des exportations vinicoles du pays.

Marques de Casa Concha

Vous connaissez peut-être leur meilleur vendeur sous la bannière Casillero del Diablo (le cellier du diable). Ici, je vous propose leur « grand frère », le  Marques de Casa Concha, composé  à 90 % de cabernet-sauvignon, à 7 % de cabernet franc et à 3 % de carmenère. Un vin puissant, de couleur rubis foncé avec des arômes de prunes, cassis, et cerises noires bien mûres et de belles notes de fumée et de chocolat (dû au vieillissement en fûts de chêne). En bouche, le tout s’intègre bien avec une belle finale épicée, poivrée (paprika fumé) et une structure tannique présente mais veloutée qui en fait le compagnon idéal pour une viande rouge.  Un vin très concentré oui, mais sans poids excessif.(environ 20-22$)

Pour les grandes occasions où on ne regarde pas à la dépense, il y a la cuvée Don Melchor, du nom du fondateur de la maison en 1883. Un vin d’une magnifique complexité et d’une longueur persistante en bouche, digne de certains  grands crus bordelais, pour une fraction du prix de ces derniers (environ 80$). Bref, le Chili reste encore et toujours un territoire vinicole où on en a royalement pour son argent.