Un vin qui fait tchhh tchhh tchhh…

Grand Marrenon, Lubéron Blanc, 2015, France

Pas de faute de frappe, juste une façon d’écrire le chant des cigales dans le sud de la France. Parce que quand on débouche ce blanc du Lubéron, on se sent « télétransporté » sur la terrasse d’une maison de campagne dans ce coin-là.  Au nez, ce sont des arômes de fleurs blanches odoriférantes, de miel et de pêches avec une petite note enveloppante de boisé réconfortant. Les cépages ? Du grenache blanc, du vermentino, un peu de roussane, de bourboulenc et de clairette, tous travaillés en culture raisonnée (en bousculant le moins possible l’environnement) et le tour est joué. Un bon vin sec “plein de chaleur vinique” plutôt ample en bouche grâce à son élégante texture grasse. Il pourrait en plus nous surprendre si on le laisse en caves quelques années. (19$)

Publicités

2 comments

Laisser un commentaire