Une vodka québécoise, un whisky américain et deux cocktails

Le titre dit tout…Partons à la découverte d’une vodka du Québec arrivée récemment sur la marché et revisitons un classique du whisky du Kentucky d’un producteur qui a aussi une usine d’embouteillage dans la région montréalaise.

Comme toujours, cliquez sur la bouteille ou le prix pour la disponibilité en succursales.

Vodka, Houpert & Frère, Distillerie Tower Hill, Québec, Canada

Un vrai personnage de roman que ce Pierre Houpert, successivement artiste, designer, antiquaire et finalement bootlegger durant la prohibition. Bien des années plus tard, en 2014, deux frères décident de reprendre le rêve de leur grand-oncle, de fonder, cette fois-ci légalement, une distillerie artisanale avec la technologie dernier cri. Et ils l’ont fait à St-Mathieu de Beloeil en Montérégie. Je qualifierais cette vodka à base de maïs de très « smooth », agréable à boire telle qu’elle, sans artifice, avec une texture presque onctueuse et une pointe d’écorce de citron. Pour ceux que cela intéresse, cette vodka a remporté une double médaille d’or au concours mondial de San Francisco. Personnellement, ce qui compte, c’est qu’elle soit bonne et bien faite. Et elle l’est. (44,75$)

Mule de Moscou

1,5 once de vodka
1/2 once de jus de lime
1/2 Tasse de bière de gingembre
1 tranche de lime
Verser la vodka et le jus de lime dans une chope. Ajouter la glace et la bière de gingembre. Remuer vigoureusement. Garnir avec la lime.

Sazerac, Straight Rye Whiskey, 6 ans d’âge, États-Unis

Sazerac est un whisky dit de seigle du Kentucky, patrie du bourbon. Vous ne serez donc pas étonné de savoir que ce Sazerac aurait pu avoir cette appellation, à douze pour cent près car il est constitué à 51% de seigle et 39% de maïs. Pour apposer le terme bourbon sur la bouteille, il faut au minimum 51% de maïs. Donc, un whisky de seigle avec un côté très bourbon, plus rond et un caractère doux. Poivre fumé, citron, anis et épices douces (cannelle et clous de girofle). Un classique du genre. (55$) Sazerac embouteille aussi dans la région montréalaise ce whisky canadien.

Cocktail Sazerac

1 cube de sucre

1½ onces (35ml) de whisky

¼ once absinthe

3 traits d’amer (bitter) de Peychaud

Écorces de citron

Remplissez un verre avec de la glace. Dans un autre, placez le cube de sucre et ajoutez-y le bitter (amer) de Peychaud, puis écrasez le cube de sucre. Ajoutez le Sazerac au deuxième verre contenant le bitter de Peychaud et le sucre. Videz la glace du premier verre et versez un peu d’absinthe. Faites tournoyer le verre pour bien l’imprégner d’absinthe. Se débarrasser ensuite du restant d’absinthe. Versez le mélange whisky-bitter- sucre du deuxième verre dans le premier verre et décorer avec le zeste de citron. À la bonne vôtre. (FA)

 

Publicités

Laisser un commentaire