Le saké, la France et le Québec

Saké - Tout sur le Vin

Il y a un an de cela, alors que la COVID nous offrait une accalmie, je rencontrais monsieur ToutSurleVin au Concours Mondial de Bruxelles (CMB) à Brno en République Tchèque ! Durant le temps de cette compétition magnifique, nous avons échangé sur nos passions et sur nos métiers. Et depuis nous sommes restés en contact grâce aux réseaux sociaux et nous nous sommes même revus lors du CMB 2021 au Luxembourg !

Par Chloé Cazaux Grandpierre*

C’est à cette occasion que monsieur ToutSurleVin a appris que l’une de mes grandes passions est le saké japonais. Si cela a commencé par de la simple curiosité en 2012, aujourd’hui je suis contente d’évoluer dans cette sphère si particulière en ayant une structure entièrement dédiée au saké japonais mais aussi aux spiritueux nippons à Bordeaux.

Bière ou vin ?

Le saké japonais, ou Nihonshu de son vrai nom, est un breuvage bien mystérieux. Il est difficile de le décrire car il ne peut pas vraiment entrer dans une case. On l’appelle souvent « vin de riz » mais force est de constater que le processus de création du saké est plus complexe que celui du vin. Certains vont jusqu’à dire que c’est une bière… Mais là encore, ce n’est pas la réalité : il n’y a pas de maltage, pas de bulles et il y a quand même plus d’alcool. Alors pour couper la poire en deux et être simpliste, on va dire que faire du saké c’est comme faire une bière au démarrage puis comme faire du vin à la fin avec des petits twists au milieu !

Saké Tout sur le Vin

Le saké japonais, c’est un alcool millénaire fait à base de riz au Japon et qui titre autour des 15/16% d’alcool. Bien loin de cette image d’ « alcool à brûler » que l’on sert (en France) en fin de repas dans de petits verres avec une femme nue au fond !

Comme le vin ?

Personnellement, j’aime bien faire des ponts avec ce que je connais : le vin. De plus, je vis à Bordeaux et c’est donc naturellement que l’on va comparer et mettre aussi en évidence les différences entre ces deux boissons culturelles. Alors je ne suis pas choquée lorsque je lis « vin de riz ». J’aime même l’idée de revoir la notion de vin qui est réservée uniquement au raisin pour en faire un terme plus générique afin d’y glisser d’autres concepts comme les vins de fruits (raisin, pomme, poire, tomate, ananas…) et les vins de céréales (riz, sorgho, orge…). Le débat est ouvert !

Sake Québec

Mais quel peut bien être le lien entre la France, le Québec et le Saké Japonais ? La passion bien sûr !

En Décembre 2020, dans ma boîte mail, je vois un message de monsieur ToutsurleVin dont l’objet est « Saké » avec un message me mettant en relation avec François Chartier. Si le nom m’a paru familier dès les premières secondes, ce n’est qu’en faisant des recherches que j’ai compris qui était vraiment François : il faut dire qu’il a une page Wikipédia, c’est bien utile !

Francois Chartier Saké

Né à Montréal, François est sommelier, œnologue et auteur. En 1994, il devient Meilleur Sommelier International Grand Prix Sopexa et son livre « Papilles et molécules » est élu Meilleur livre de cuisine au monde en 2010 et en 2013 à Paris, puis en 2016 en Chine ! Depuis quelques années, François s’intéresse tout particulièrement au saké japonais: il est même devenu Master Blender d’une des plus anciennes Maison de saké au Japon,la maison Tanaka. De cette rencontre est née une gamme de saké japonais : Tanaka 1789 x Chartier.

L’aventure Tanaka

Ce n’est pas la première fois qu’un occidental se plonge dans la création d’un saké au Japon et ce n’est pas la première fois que je goûte le résultat. Mais François Chartier est différent des autres : il aime échanger et j’ai donc eu la chance de faire une réunion dématérialisée pour rencontrer son équipe, raconter nos parcours, notre philosophie autour du saké, nos attentes… C’était très enrichissant et je me suis vraiment sentie privilégiée quand il m’a proposé de me déposer une bouteille de Tanaka1789 x Chartier Blend 001, la toute première en France, lors d’un passage à Bordeaux.

François Chartier

Les spécificités de cette bouteille : l’assemblage et la polyvalence. Le saké japonais n’est pas un produit issu de l’assemblage de différents riz, de différentes levures et/ou de différentes cuves. François est arrivé avec toute sa connaissance de cet art et l’a appliqué au monde du saké. Des codes n’ont pas été cassés : Tanaka et Chartier en ont créé de nouveaux. Enfin, la polyvalence de ce saké est mise en avant : son profil aromatique va évoluer en fonction des températures de service, faisant de ce Blend 001 un compagnon merveilleux pour tous les amoureux de la gastronomie. N’oublions pas que la vérité est dans le verre et non sur le papier.

TanakaLa dégustation est le moment le plus intéressant.

La bouteille d’abord est très jolie : noire et mate. Longiligne, elle me rappelle les bouteilles de vin d’Alsace ou d’Autriche. Le bouchon en verre est aussi intéressant et pratique : cela se fait de plus en plus dans le monde du saké japonais. La première rencontre avec ce saké se fait sur la fraîcheur, la tension et la minéralité avec des herbes aromatiques, de l’eau de coco et de l’anis qui peut rappeler le sauvignon Blanc si l’on souhaite faire (encore) un lien avec le vin. Puis, il faut un peu de patience pour que le saké se réchauffe, évolue, prenne sa place dans le verre, s’étire, s’allonge, respire… Alors, il laisse apparaitre une certaine rondeur avec des notes de fruits à noyaux comme la pêche et il emprunte alors des traits du chardonnay.

Un parcours intéressant, une métamorphose que les amoureux de la dégustation connaissent. En effet, est-ce que cela ne vous ai pas déjà arrivé de finir une bouteille de vin et de vous faire alors la réflexion comme quoi ce dernier verre était « plus » que le premier : plus rond, plus aromatique, plus complexe, plus profond, plus charmeur, plus charmant… Imaginez vivre cela avec un seul verre : la première gorgée et la dernière.

C’est donc un véritable voyage que nous offre Tanaka1789 x Chartier. Et c’est ainsi que la France a rencontré le Québec par le biais du Saké ! Le monde est petit… et passionnant…

Contactez l’agence d’importations privées Vinicolor  en écrivant à info@vinicolor.ca.
Le prix par bouteille pour les particuliers est de 124.75$ (taxes incluses).

* Titulaire du Diploma du WSET, Chloé Cazaux Grandpierre est une professionnelle des vins et des spiritueux made in Bordeaux : depuis 9 ans elle travaille dans sa société Chloe&Wines.

Chloé a également une spécialité : tombée dans le saké japonais il y a plusieurs années, elle crée Otsukimi – Buveurs de Lune en 2017 pour distribuer une sélection pointue de sakés et de spiritueux japonais en métropole. Chloé a le titre de Saké Sommelière, Shochu Advisor et est la seule femme Saké Educator de la SSA en France. Elle réalise des formations et des conférences pour les professionnels et les particuliers. Otsukimi est reconnue par le gouvernement japonais comme Japanese Food Supporter (JETRO). contact@chloeandwines.fr

One comment

  • Lekhraj Anand Gopee

    J’apprécie beaucoup les données et aime énormément les contenus des articles sur les vins et spiritueux.

Laisser un commentaire