Et pourquoi pas des vins libanais ?

Vignobles de Château Ksara

Les vins libanais sont souvent peu connus auprès des consommateurs. Et pourtant, leur production aurait débuté dès 7000 avant J.-C. Il est donc grand temps de les découvrir !

Par Jessica Harnois et Mélanie Frappier

Le Liban se situe dans une zone généralement reconnue comme faisant partie des premières régions de production viticole. Ce pays côtier se trouve à l’extrémité est de la mer Méditerranée. Il est bordé au nord et à l’est par la Syrie et au sud par Israël.

Malgré un parcours remontant à plusieurs siècles, c’est en 1857 que les fondations de l’industrie viticole libanaise moderne ont été établies. Cette date correspond au moment où les missionnaires jésuites ont importé des méthodes viticoles et vinicoles innovantes ainsi que de nouvelles vignes en provenance de l’Algérie, à l’époque gouvernée par la France. Les variétés de vignes aujourd’hui cultivées sont principalement des cépages classiques européens, dont au moins une douzaine d’entre eux ont uniquement été introduits au Liban au début des années 1990.

Vignes du Château Ksara

Vignes du Château Ksara

L’élaboration de vins rouges se base notamment sur les cépages suivants : cabernet franc, cabernet sauvignon, carignan, cinsault, gamay, grenache, merlot, mourvèdre, petit verdot, syrah et tempranillo. Parmi eux, le cinsault est utilisé dans la production vinicole libanaise depuis 150 ans et le carignan depuis plusieurs décennies. Au cours des 30 dernières années, le cabernet sauvignon est cependant devenu le cépage le plus planté au pays.

Les vins blancs sont entre autres issus des variétés suivantes : chardonnay, clairette, gewürztraminer, obaideh, merweh, muscat, sauvignon blanc, sémillon, ugni blanc et viognier. De cette liste, l’ugni blanc fût l’un des premiers cépages blancs importés au Liban. L’obaideh et le merweh sont quant à eux des cépages locaux.

Château Kefraya

Château Kefraya

Aujourd’hui, la majeure partie de la viticulture a lieu dans la Vallée de Bekaa et dans les collines au-dessus de la ville de Zahleh. À travers le pays, les plantations de vignes s’étendent sur plus de 2100 hectares et 9 millions de bouteilles sont produites annuellement.

Trois vins libanais pour moins de 20$

Château Ksara, Blanc de Blancs, Vallée de Bekaa, 2020

Ce château fait partie de l’histoire viticole du pays depuis ses débuts. Il a en effet été fondé en 1857 par les moines jésuites qui y ont planté les premières vignes françaises importées d’Algérie. Par le fruit du hasard, deux kilomètres de grottes creusées à l’époque romaine ont été déterrées et elles servent encore aujourd’hui de caves naturelles pour l’élevage des vins. Les moines ont cependant vendu le domaine en 1973. En tant que plus ancien vignoble du Liban, le Château Ksaravalorise la tradition, la noblesse et la modernité comme valeurs fondamentales.

Château Ksara Blanc De Blancs Vallée de Bekaa 2020Ce vin sec est un assemblage de chardonnay à 60%, sauvignon blanc à 30% et sémillon à 10%. Il arbore une robe jaune pâle et offre un charmant bouquet de fruits bien mûrs, tel que la pêche et l’abricot, accompagné de citron, de miel et de fleur blanche. A la dégustation, l’acidité est croquante, favorisant ainsi une sensation de fraicheur, et il présente une belle longueur, notamment sur les notes de miel. Ce vin chaleureux s’harmonisera très bien avec un plat de fettucini alfredo. (17,15$)

Château Kefraya, Les Bretèches, Vallée de Bekaa, 2019 

Le terme bretèche réfère à une guérite moyenâgeuse, souvent rectangulaire, visible en saillie sur une muraille et qui orne d’ailleurs la façade du Château Kefraya, même si sa construction a débuté uniquement en 1946. Dans ce vignoble, l’art a une place de choix : non seulement dans la manière dont les assemblages de cépages sont concoctés, mais également à travers cette volonté de mettre en lumière certaines œuvres sur l’habillage de leurs bouteilles. En effet, à l’occasion de chaque millésime des Bretèches, un jeune artiste libanais se voit confié la création de l’étiquette pour une édition limitée.

Château Kefraya Les Bretèches Vallée de Bekaa 2019Cet assemblage de cabernet sauvignon à 50%, syrah à 20%, carignan à 15% et cinsault à 15% présente une robe couleur cerise. Des arômes de fruits épicés s’en dégagent, où se mélangent la cerise, la canneberge, le poivre, la muscade, le clou de girofle et la tige de tomate. En bouche, les tannins très souples de ce vin sec fruité mettront en valeur les saveurs d’un tartare de bœuf. (14,85$)

Château St-Thomas, Les émirs, Vallée de Bekaa, 2015

Ce vignoble, de plus de 65 hectares, a été créé en 1990 par Saïd Touma et sa famille, et tire d’ailleurs son nom de Château St-Thomas d’après leur nom de famille (Touma). Étant situées à une altitude de plus de 1000mètressur une colline surplombant la Vallée de Bekaa, les vignes plantées sur le versant est du Mont Liban sont avantageusement exposées au soleil. Le domaine compte également une cave creusée de 25 à 30 mètres dans les rochers pour l’entreposage lors de la fermentation et de l’élevage.

Château St-Thomas Les Émirs Vallée de Bekaa 2015Ce vin est issu d’un assemblage de cabernet sauvignon à 85%, syrah à 10% et grenache à 5%. A l’œil, il est de couleur rubis avec des éclats grenat. Au nez, des effluves de fruits bien mûrs de cerise noire et de mûre côtoient la réglisse, un peu de poivre, en plus de notes boisées et de vanille découlant de l’élevage en fûts de chêne. En bouche, il offre une bonne longueur, des tannins présents bien équilibrés et émerge même une touche chocolatée. Ce vin sera tout indiqué pour accompagner une belle pièce de viande de bœuf, de porc ou d’agneau. (17,45$)

Lors de vos prochains achats, soyez à l’affût des produits libanais. Avec toute cette variété de cépages, il y en a pour tous les goûts. Santé !

Sommelière, conférencière et entrepreneure, Jessica Harnois est aujourd’hui une personnalité publique reconnue dans le domaine des affaires et une sommité influente de la sommellerie au Québec mais également à l’international. Elle remporte en 2019 le Prix Femmes d’affaires du Québec (catégorie petite entreprise) décerné par le Réseau des femmes d’affaires du Québec. Au printemps 2021, elle lance le Club de vins Jessica Harnois dans lequel elle offre des cours en ligne.

Avocate et sommelière, Mélanie Frappier s’implique dans le développement du Club de vins Jessica Harnois, notamment pour le Club VIP (vins d’importation privée). Elle anime aussi des dégustations de vins basées sur le jeu Vin mystère et rédige des chroniques en collaboration avec Jessica Harnois. De plus, elle cumule une vingtaine d’années d’expérience en cabinets d’avocats et au sein des services juridiques d’une grande entreprise, dont 10 ans en tant que gestionnaire d’équipes et de projets. La sommellerie est sa nouvelle passion.