Une nouvelle version de la Bible du vin à découvrir

Karen MacNeil vineyard - credit Lowell Downey

Avec plus de 800 000 exemplaires vendus, « The Wine Bible » de Karen MacNeil, qui vient de sortir demeure un livre incontournable. Revue et mise à jour, cette bible comprend plus de 400 nouvelles photos, toutes en couleurs pour la première fois.

Ancienne correspondante du vin (oui, ce titre a existé) pour le « Today Show » sur NBC et animatrice de la série sur PBS « Wine Food & Friends avec Karen MacNeil », l’autrice est également la créatrice et rédactrice en chef de WineSpeed, une infolettre populaire aux États-Unis. Nous avons pensé que ce serait le moment idéal pour parler à Karen MacNeil, qui vit dans la fabuleuse vallée de Napa, de sa troisième édition qui vient d’être publiée.

L’autrice est tombée assez jeune dans le monde du vin, vers 15 ans. « J’ai tout de suite adoré ça. C’était un vin qui coûtait environ 89 cents, peut-être un dollar la bouteille. Mais il y a quelque chose de si particulier avec le vin parce que c’est une façon de faire entrer la nature dans votre corps et vous pouvez le faire tous les jours, c’est stupéfiant. Le vin m’a tant inspirée. J’ai senti qu’il était, vous savez, presque vivant. C’était juste une boisson incroyable. »

Karen MacNeil

Karen MacNeil
Crédit : Lowell Downey

Sort enfin de presse donc cette troisième édition, dans un nouveau format et surtout de la couleur qui fait du bien. Plus de 700 pages qui résument sans fioritures ni excès de langage ce qu’il faut savoir pour mieux comprendre et apprécier le vin sous toutes ses formes. Toutes les grandes régions d’Europe et du Proche-Orient sont incluses, ainsi que toutes les grandes régions viticoles d’Amérique du Sud et d’Amérique du Nord, et de plus en plus, bien sûr, toutes les régions viticoles d’Asie.

La Chine est un des pays qui vous fascine ?

Karen MacNeil : « L’un des faits les plus étonnants que j’ai découverts dans mes recherches pour le chapitre intitulé « Le vin dans le monde antique » est le fait que la toute première preuve que nous ayons du vin remonte à l’Antiquité notamment en Chine il y a environ 9000 ans dans une région appelée Jiahu. Mais aujourd’hui encore, le vin est produit en bordure du désert de Gobi, dans le nord de la Chine. Il est fabriqué à 10 000 pieds dans les montagnes malaisiennes, dans la région autonome tibétaine en Chine. C’est assez étonnant de voir émerger en Asie ces régions viticoles à la fois anciennes mais aussi nouvelles. »

 

« Vous pourriez certainement passer des années et des années à boire différentes recommandations dans la Bible du vin et ne jamais vous ennuyer et ne jamais répéter un vin deux fois. »

 

Karen MacNeil – autrice de The Wine Bible

De nouvelles tendances ?

Après le vin en biodynamie, le vin nature et le vin orange, quelle sera la version tendance du vin ?

Karen MacNeil : « Je ne pense pas que le vin soit particulièrement à la mode. Tout ce que vous venez de mentionner est en fait vieux de plusieurs siècles. Le vin a été élaboré de manière biodynamique pendant des siècles, ce que nous appelons le vin naturel. Le vin est basé sur la viticulture, et la viticulture ne peut pas aller très vite. Il faut environ quatre ans de culture de la vigne avant d’avoir suffisamment de raisins pour en faire une culture commerciale à partir de laquelle vous pourrez faire du vin. Ainsi, le vin, de par sa nature même, est un processus très lent. Vous savez, ça ne se prête pas aux tendances. Et je pense que c’est l’une des meilleures choses à ce sujet.

Avec la multiplication des nouvelles appelations et régions productrices de vin, est-ce que la Vieille Europe devrait s’inquiéter pour sa présence sur les marchés?

Karen MacNeil : « Les régions viticoles traditionnelles d’Europe sont toujours fantastiques et ce, des centaines et des centaines d’années de culture du vin dans ces régions. Ces régions ne disparaîtront pas, espérons-le. La production asiatique menace-t-elle les régions viticoles d’Europe ? Je ne crois pas, cela agrandit le nombre de parts de gâteau, cela ne le divise. »

Nouvelle édition avec plus de 400 photos en couleurs

Nouvelle édition avec plus de 400 photos en couleurs

La « papesse » des livres du vin s’abandonne-t-elle souvent aux plaisirs d’un verre de vin, en sus de ses découvertes qu’elle recense dans sa bible ?

Karen MacNeil : « Il existe de nombreux livres sur le vin, et vous avez raison de dire que certains d’entre eux sont des guides très spécifiques à une région donnée. Mais ce n’est pas ce qu’est la bible du vin. La Bible du vin est un livre mondial et un livre qui explique en quelque sorte la viticulture, la vinification. L’un de mes chapitres préférés est composé de dix questions que tous les buveurs de vin posent. C’est un livre très pratique, et il couvre toutes les grandes régions viticoles du monde. Un site web peut-il faire cela ? Oui parce qu’il peut offrir cette information très rapidement. Ce ne sont donc que deux véhicules de communication différents pour quelque chose que nous aimons tous, à savoir le vin. Je ne les vois pas comme en concurrence les uns avec les autres.

Le vin est-il intimidant ?

Karen MacNeil : « Je ne suis donc pas sûre que le vin doive être aussi intimidant qu’il l’est parfois, car il peut aussi être très simple. Si la nourriture est une saveur solide, le vin est simplement une saveur liquide. Et si vous y pensez comme ça et que vous y pensez comme quelque chose qui améliorera votre repas tous les soirs, alors je pense que vous y pensez de la bonne manière. »

« C’est un peu comme marcher autour d’une piscine encore et encore et vouloir vraiment aller nager, mais avoir peur d’entrer dans cette piscine. Je dirais donc qu’il suffit de sauter n’importe où. »

Un plaisir coupable ?

Karen MacNeil : « Tous les soirs je bois un verre, au moins une coupe de champagne. J’aime le vin mousseux et le champagne en particulier. On dit parfois que c’est indispensable à l’harmonie conjugale… Ensuite, quand je réfléchis, je bois souvent une coupe de champagne pendant que je cuisine. Et puis après ça, pour le dîner,  ces derniers temps, j’adore le pinot noir,  soit de la côte californienne ou de la Willamette Valley de l’Oregon. Et parce que je vis dans la vallée de Napa, j’adore aussi le cabernet sauvignon. »

Wine Bible 3rd Edition

La troisième édition de la Bible du vin

Avec de nouveaux chapitres sur la Grande-Bretagne, la Croatie et Israël, la troisième édition de la Bible du vin contient des chapitres élargis et mis à jour sur la France, l’Italie, l’Australie, l’Amérique du Sud et les États-Unis, ainsi que des chapitres entièrement refondus sur l’Allemagne, l’Espagne, la Chine et le Japon. En outre, vous trouverez un glossaire des raisins assez vaste de plus de 400 cépages, ainsi qu’un dictionnaire des mots de vin des termes du vin en français, italien, allemand, espagnol, portugais, hongrois et grec. The Wine Bible, troisième édition, Karen MacNeil, Workman Publishing, 2022