Cinq vins de l’État de Washington pour fêter le 4 juillet

vins de l'État de Washington, Cinq vins de l’État de Washington pour fêter le 4 juillet

Et si on sortait du cliché américain du vin californien pour aller fureter un peu plus au Nord à la recherche des bons vins dans une région vraiment fascinante, l’État de Washington ? De plus, il y en a vraiment pour tous les goûts.

Avec ses presque 1 000 domaines vinicoles dont la plupart sont des petits exploitants qui produisent moins de 5 000 caisses par année, l’État de Washington fait figure de vignoble béni des dieux. Avec son passé volcanique, ses nombreuses inondations épiques d’il y a quelques milliers d’année et ses climats dotés de plus de 300 jours de soleil annuels, cet État regorge de petits nectars qui vaillent la peine qu’on s’y attarde. Même si ce sont souvent les plus grands producteurs qui arrivent à percer notre marché, il est à parier que de plus en plus de vignerons de là-bas feront bientôt leur apparition dans le monopole.

vins de l'État de Washington, Cinq vins de l’État de Washington pour fêter le 4 juillet

Mercer Estates, Horse Heaven Hills, Washington

Même si la production est surtout axée sur les cépages bordelais, j’espère bientôt chez nous qu’il y aura de plus en plus de vins issus de cépages de la Vallée du Rhône qui font des merveilles là-bas dans les différents terroirs. En attendant, voici 5 vins pour découvrir les facettes du deuxième État américain en importance en terme de volume de production viticole.

vins de l'État de Washington, Cinq vins de l’État de Washington pour fêter le 4 juilletCharles & Charles, Rosé, 2018, Columbia Valley, État de Washington

Un bon rosé efficace qui nous fait sortir de l’omniprésent cliché provençal, ne fût-ce que par le type de couleur de rosé. Cet assemblage composé en majorité de syrah et de cabernet sauvignon joue dans le registre de la fraise, de la pivoine et des notes florales. Le fruité typique des vins du Nouveau Monde est affriolant et généreux. Très polyvalent avec la bonne bouffe. (16,75$)

vins de l'État de Washington, Cinq vins de l’État de Washington pour fêter le 4 juilletBarnard Griffin,Fumé blanc, 2016, Columbia Valley, État de Washington

Rien de tel que de découvrir un sauvignon blanc de la vallée de Columbia pour se rendre compte que cela fait du bien de sortir du sauvignon néo zélandais. Celui-ci est le fruit du travail de Rob Barnard, un gaillard qui s’est inscrit à l’université californienne Davis à 17 ans pour poursuivre sa passion du vin. Ayant établi son domaine dans l’État de Washington en 1983, il continue de surveiller sa production. Des agrumes, de la pomme verte, bref, on croque dans le fruit de ce fumé blanc. Belle fraîcheur. (19,45$)

vins de l'État de Washington, Cinq vins de l’État de Washington pour fêter le 4 juilletPowers, Cabernet sauvignon, 2015, Columbia Valley, État de Washington

Un chouette domaine sans prétention à visiter si vous passez par là. Powers produit de très bons vins comme son réserve Champoux à 33$ (un excellent rapport qualité-prix) mais aussi des vins d’entrée de gamme généreux et approchables. Ce cabernet sauvignon est gorgé de cerises noires, de cassis et de notes boisées charmeuses. Plus élégant et moins racoleur que ses concurrents californiens. (19,80$)

vins de l'État de Washington, Cinq vins de l’État de Washington pour fêter le 4 juilletÉcole no 41, Syrah, 2015, Columbia Valley, État de Washington

Décidément, les cépages rhodaniens se sentent tellement bien dans la vaste vallée de Columbia que c’est presque dommage qu’il n’y en n’ait pas davantage sur notre marché. Un exemple avec cette belle syrah juteuse, poivrée et dotée de tanins polis. Elle ne donne pas sa place et c’est normal ce n’est pas un vin d’apéro. À accompagner de grillades sans faute ! Elle vous le rendra bien. (40,25$)

vins de l'État de Washington, Cinq vins de l’État de Washington pour fêter le 4 juilletSeven Hills, Ciel du Cheval, 2015, Red Mountain, État de Washington

La preuve que l’État de Washington est capable de grands vins avec ce Ciel du Cheval (une sous-appellation). C’est le quinzième millésime de cette cuvée qui vient d’arriver à la SAQ il y a quelques jours. (quantité limitée) Ce vin qui fait la part belle au cabernet sauvignon, cépage majoritaire, a toute une envergure avec des tanins poudreux et des arômes opulents de cerise confite, de bleuet et de prune. Les 18 mois de barriques lui confèrent une ampleur en bouche qui ne se dément pas. Puissant, ce vin vieillira très bien d’ici quelques années. Pour se faire plaisir et étonner les convives. (73,50$)

Cliquez sur les bouteilles pour les disponibilités près de chez vous


En savoir plus sur Tout sur le Vin

Subscribe to get the latest posts sent to your email.