Cinq vins rosés et un prêt-à-boire pour lancer la saison

La saison des rosés commence - Tout sur le Vin

La saison des vins rosés se lance petit à petit, donc allons-y avec 5 classiques pour la terrasse et un petit nouveau venu chez les prêts-à-boire, en attendant l’ouverture de la piscine ou pour les légers soupers printaniers.

Bouteille de vin rosé François Lurton les Fumées Blanches Côtes de GascogneLes fumées blanches, Lurton, Gris de sauvignon, 2020, France

Souvent premier sur la ligne de départ de la saison des rosés, cet assemblage de sauvignon blanc et gris est un habitué chez nous depuis quelques années. Avec une macération de 12 heures pour cette pâle couleur rosée, la pêche blanche, le citron et quelques de fleurs blanches sont au rendez-vous. Une valeur sûre sans prétention. (14,15$)

Bouteille de vin rosé Domaine du Ridge Champs de Florence 2019Les champs de Florence, Domaine du Ridge, 2020, Dunham, Canada

Du nom de celle qui vient de reprendre les rênes du domaine familial, ce rosé québécois qui fait partie des préférés des Québécois offre encore la même fraîcheur. On est loin de la couleur pelure d’oignon des rosés de Provence, mais au moins il se démarque par ses notes de fruits rouges et sa générosité charmeuse. Vendu aussi en épiceries. (15,05$)

Bouteille de vin rosé Butinages Rosé Costières de NîmesButi-Nages, Michel Gassier, 2020, Costières de Nîmes, France

De retour aussi cet été, l’un des rosés favoris ici devrait une fois encore convaincre les habitués de l’acheter pour un petit 15$. Toujours aussi craquant et charmeur, ce vin aux arômes de fruits rouges frais séduit sans trop de problème. Plutôt rond en bouche, il sera un bon compagnon sur la terrasse ou le bord de la piscine. BIO. (15$)

Bouteille de vin rosé François Lurton Piedra Negra Pinot Gris MendozaPiedra Negra, Pinot gris, 2020, Mendoza, Argentine

Un rosé forcément plus gras en bouche de par son cépage (pinot gris), ce Piedra negra attire le nez par ses notes fraîches de fraise et framboise. C’est frais, croquant, rassasiant et sans lourdeur sur le palais. Un des rares rosés argentins disponibles chez nous. BIO. (15,30$)

Bouteille de vin rosé Château BeaulieuChâteau Beaulieu, Coteau d’Aix en Provence, 2019, France  

Grâce à un terroir composé à la fois d’une partie volcanique et d’un sol argilo-calcaire, ce domaine produit un rosé assez étonnant à base de grenache et de cabernet sauvignon. Pas forcément l’assemblage auquel on s’attend dans un rosé provençal mais l’ensemble se tient bien et devrait bien accompagner les belle fins de journées sur la patio. (16,20$)

Canette de Sainte-Marie MojitoSainte-Marie, Mojito, Montréal, Canada

Restons dans la couleur rose avec ce prêt-à-boire qui risque de faire un malheur cet été. D’abord parce qu’on peut maintenant boire du mojito sans devoir se casser la nénette pour broyer du sucre de canne dans le fond du verre avec de la feuille de menthe… Et parce que c’est fait chez nous, à Montréal. Dangereusement bon et pas trop sucré autour de la piscine bientôt ouverte. 7% d’alcool. (16$ le paquet de 4)