Des vins pour accompagner sushis et plats asiatiques

Sushis

Sushis, plats aux saveurs asiatiques ou thaïes au menu? Voici deux vins qui feront un malheur avec ces repas parfumés et autres recettes débordantes de saveurs.

Par Mélanie Frappier, avocate/sommelière – Club de vins Jessica Harnois

Charles Smith Wines Kung Fu Girl Washington StateCharles Smith Wines Kung Fu Girl Washington State, États-Unis

Le parcours ayant mené Charles Smith à produire du vin est pour le moins inusité. Malgré qu’il ait grandi tout près de Napa Valley, son intérêt se révèle uniquement lorsqu’il est établi en Europe et dirige des groupes de musique rock, bien loin du monde vinicole. L’exaltation de cette vie où les repas sont accompagnés de bons vins contribue alors à alimenter la passion de Charles Smith. De fil en aiguille et suivant un voyage à Walla Walla, dans l’État de Washington, il concrétise finalement son amour pour le vin. En 2001, 330 caisses de son premier millésime sont ainsi mises en marché.

Un charmant profil aromatique se dégage de ce riesling à la robe jaune aux lumineux reflets verdâtres. Il en émane un éventail d’arômes fruités de pêche, de clémentine, d’abricot et de litchi, auxquel s’ajoute une pointe florale. Au palais, les fruits restent bien présents et mènent à une rafraîchissante finale de lime miellée, où se mêlent une impression de minéralité et une légère sensation sucrée. Cette cuvée est agréablement équilibrée et fort généreuse en bouche.(18,45$)

Winzer Krems Orange Grüner Veltliner 2021Winzer Krems Orange Grüner Veltliner 2021, Autriche

L’origine de Winzer Krems remonte à 1938 lorsque des viticulteurs ont fondé leur association coopérative. Elle s’est développée à travers les décennies pour regrouper actuellement 800 viticulteurs membres. Située à 70 kilomètres à l’ouest de la capitale autrichienne Vienne, la zone viticole s’étend sur une superficie d’environ 1 200 hectares autour de la charmante ville de Krems, installée dans la vallée du majestueux fleuve du Danube. La production vinicole reste fidèle aux traditions. D’ailleurs, les jeunes vignerons doivent prêter serment lors de leur cérémonie d’initiation : « Je promets d’être un bon viticulteur. » Une manière de réaffirmer que des vins de qualité supérieure seront le fruit du dévouement et du travail effectué sans relâche dans les vignobles et dans le chai.

Élaborée par partir du grüner veltliner, cépage autochtone le plus important d’Autriche, et ayant bénéficié pendant 18 jours d’une fermentation sur les peaux de raisin, cette cuvée se pare d’une brillante et jolie robe orangée. Monte un parfum de fruits du verger et d’orange, où se mélangent des notes florales et de poivre blanc. À la dégustation, il est sec, tout en fraîcheur, équilibré avec une structure légèrement tannique et offre une belle longueur sur la pomme bien mûre avec une touche herbacée. Voilà un vin présentant un profil d’une intéressante polyvalence. (23,65$) Santé !

Avocate et sommelière, Mélanie Frappier s’implique dans le développement du Club de vins Jessica Harnois, notamment pour le Club VIP (vins d’importation privée). Elle anime aussi des dégustations de vins basées sur le jeu Vin mystère et rédige des chroniques en collaboration avec Jessica Harnois. De plus, elle cumule une vingtaine d’années d’expérience en cabinets d’avocats et au sein des services juridiques d’une grande entreprise, dont 10 ans en tant que gestionnaire d’équipes et de projets. La sommellerie est sa nouvelle passion.