Du pinot noir sur trois continents

, Du pinot noir sur trois continents

Ce cépage de la Bourgogne, aussi délicat et compliqué à cultiver soit-il, est parvenu à sortir de ses frontières françaises pour s’enraciner solidement, aussi bien en Californie qu’en Nouvelle-Zélande. On est parfois aux antipodes de la vinification bourguignonne mais on ne peut s’empêcher de conjuguer le verbe “pinoter” sur les autres continents lorsque il est question de ce raisin.

Cliquez sur la bouteille ou le prix pour les disponibilité près de chez vous.

, Du pinot noir sur trois continentsLes Ursulines, Jean-Claude Boisset, 2017, Bourgogne, France

Pour ne pas trop vous dépayser, commençons par une valeur sûre à bon prix de la Bourgogne. Cultivé sur la Côte de Nuits, ce pinot noir a toutes les caractéristiques de la région telles que le côté “sous-bois” et les petits fruits sauvages. Boisset y a ajouté aussi une trame épicée provenant des 8 mois en barriques. Beaucoup de jus, des discrets tanins caressants et du plaisir en bouteille. (22,35$)

, Du pinot noir sur trois continentsSaint-Clair, Pinot noir, 2017, Marlborough, Nouvelle-Zélande

Quand on tombe sur un bon pinot noir de l’autre bout du monde pour un prix somme toute raisonnable, autant plonger dessus. Celui-ci, élaboré dans la région néo-zélandaise de Marlborough, l’un des endroits où ce cépage pourtant délicat se débrouille bien, a tout ce qu’il faut pour plaire : du fruit éclatant plutôt mûr (cerise, prune) et des notes boisées plutôt torréfiées. On n’est pas en Bourgogne bien sûr, mais on le savait déjà donc, pas de surprise. Ce vin a un certain charme et vaut son prix. (23,95$)

, Du pinot noir sur trois continentsWente, Pinot noir, Riva Ranch, 2014, Californie, États-Unis

Cela fait cinq générations que la famille Wente fait du vin en Californie. D’ailleurs, elle posséderait le plus ancien vignoble américain. Connue pour ses cabernets et ses zinfandels, la maison élabore un pinot noir dans la région de Monterey des plus savoureux. Le fruité est croquant, le boisé (16 mois en fûts) donne du velours à la texture et le côté solaire du vin est indéniable. C’est le genre de vin que l’on boit avec tellement de facilité, et même avec 14,5 % d’alcool, il n’y a aucune lourdeur. Un pinot noir réconfortant très bien ficelé. (35$)


En savoir plus sur Tout sur le Vin

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.