Le meilleur sommelier du monde sera-t-il un Québécois ?

, Le meilleur sommelier du monde sera-t-il un Québécois ?

Autant l’un est d’un calme olympien et plutôt discret, autant l’autre est bouillant et pressé d’en découdre. Pier Alexis Soulière, 31 ans, et Carl Villeneuve-Lepage, 33 ans ont beau être très différents, c’est la sommellerie qui les unit jusqu’au plus haut niveau. Les deux sont actuellement en Belgique pour tenter de devenir le meilleur sommelier de la planète.

Beaucoup d’appelés, peu d’élus comme le dit l’adage. Dans le cas du mondial de la sommellerie, ils sont au nombre de 66, venus de tous les horizons de la profession. Le fait que ce soit deux Québécois qui représentent le Canada n’est pas banal et mérite d’être souligné. Après Véronique Rivest en 2013 et Élyse Lambert en 2016, c’est au tour des deux compères qui ont étudié à l’ITHQ de Montréal de se mesurer. Déjà adversaires lors  du Concours du meilleur sommelier des Amériques l’an passé que Pier Alexis avait remporté, ils vont cette fois-ci se frotter à la crème de la crème de la profession mondiale.

, Le meilleur sommelier du monde sera-t-il un Québécois ?

Carl Villeneuve-Lepage

, Le meilleur sommelier du monde sera-t-il un Québécois ?

Pier Alexis Soulière

Que le(la) meilleur(e) gagne…

Sept femmes figurent parmi les concurrents dont la Française Julie Dupouy qui défendra les couleurs de l’Irlande et qui avait terminé troisième en 2016 en Argentine. La France sera représentée par l’infatigable (ou fatigant ?) récidiviste David Biraud, qui se représente pour la quatrième fois. Semble-t-il qu’ il faudra aussi surveiller la Roumanie avec Iulia Scavo.

Carl et Pier Alexis ont en tout cas été très épaulés par la SAQ, leurs amis et proches de la profession lors de ces longs mois interminables de pratique. Ils ont aussi été suivis par des psychologues qui « coachent » des athlètes de haute performance. Pour en savoir plus, il y a ce reportage diffusé à la radio de Radio-Canada : https://ici.radio-canada.ca/premiere/emissions/l-heure-du-monde/episodes/428668/audio-fil-du-jeudi-7-mars-2019/13

Ou celui-ci à la télévision : https://www.facebook.com/tj18h/videos/2029968253974730/

Juste avant d’assister à leurs performances qui débutent le ce 11 mars, je leur ai soumis trois petites questions en rafale…

Le vin d’île déserte ?

Carl : Je m’ennuierais des bulles. Krug…sur un magnum…

Pier Alexis : Krug Grande cuvée, si on est capable de l’avoir dans un baril avec une pompe à l’infini ou sinon en magnum.

Le dernier vin avant la chaise électrique ?

Carl : C’est triste comme histoire mais, j’irais sur de la vieille Bourgogne. Quelque chose que je n’ai jamais goûté…

Pier Alexis : Pourquoi avoir un état d’esprit différent que l’on soit sur une île déserte ou condamné à la chaise électrique ? Krug Grande Cuvée…

Le plaisir coupable liquide pour casser ton image de sommelier professionnel ?

Carl : Moi, j’aime bien l’Amaretto Sour. J’aime le goût d’amande et le petit coté dent sucrée et le côté acide du citron.

Pier Alexis : Pas de plaisir coupable, pas de jus, pas de boisson gazeuse…

Le programme du concours mondial d’Anvers en Belqique est ici : http://bestworldsomm.com/


En savoir plus sur Tout sur le Vin

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.