Les trois vins de la semaine

, Les trois vins de la semaine

Cap sur l’indice de plaisir cette semaine avec trois vins qui sont tellement agréables à boire entre amis qu’on en oublierait presque d’en acheter une deuxième bouteille pour le reste de la soirée. Faites-en provision…

Cliquez sur la bouteille pour la disponibilité en succursales

, Les trois vins de la semaineDaumen, 2016, Vaucluse Principauté d’Orange

Quelque part dans la vallée du Rhône, Jean-Paul Daumen s’occupe de révéler les beaux talents de cette région à la face du monde entier. Ce vigneron du Domaine de la Vieille Julienne, passé en culture biologique en 1998 et biodynamique en 2000, est l’un des fers de lance du mouvement qui veut minimiser le plus possible l’interventionnisme dans le vignoble. Vendange manuelle, fermentation avec levures indigènes en cuve de béton, cette superbe et pure cuvée a été élevée en foudres de 500 litres pendant un an. Cet assemblage de cabernet sauvignon (35%), grenache (30%), syrah (15%) et merlot (15%) vous surprendra par sa finesse. C’est plutôt charnu avec du fruit noir et ce côté un peu sauvageon gourmand. Année après année, j’aime ce vin « coup de cœur ». BIO.(17,25$)

, Les trois vins de la semaineCôtes de Brouilly, Grandes mises, Mommessin, 2016, Beaujolais, France

Avant qu’il ne disparaisse des tablettes, j’attire votre attention sur cette Grandes mises de Mommessin car seulement 8400 bouteilles ont été remplies par le producteur pour le marché mondial. Le Québec a réussi à mettre la main sur quelques centaines de flacons. L’un des 10 crus du Beaujolais est ici vinifié en prenant soin de laisser macérer les baies pendant 18 jours en cuve de béton. On est loin du petit gamay chétif du terrible Beaujolais nouveau. Ici, c’est du fruit très concentré qui donne une robe sombre et prononcée. Fruits, noirs notes florales et minérales. Du beau travail. Magret de canard ce soir ? (23,20$)

, Les trois vins de la semaineChinon, St Louans le Parc, 2014, Vallée de la Loire, France

On ne s’en cachera pas…les cabernets francs de la Loire font partie de mes éternels coups de cœur. Il y a dans ce cépage quelque chose de brut, de frais, de végétal, d’un peu iconoclaste qui me plaît toujours. Ce domaine ligérien qui fut sur la première ligne de départ vers une agriculture plus respectueuse de l’environnement est maintenant certifiée Haute Valeur Environnementale. Le fruit bien mûr a été élevé en cuve inox et non en barriques. Bref, pureté du fruit et tanins veloutés. C’est beau, croquant et craquant et ça pourrait bien s’améliorer davantage en cave encore quelques années. Miam ! (24,55$)


En savoir plus sur Tout sur le Vin

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.