Les trois vins de la semaine

, Les trois vins de la semaine

Ne me dites pas que votre barbecue est encore en train d’accumuler la poussière dans le garage ! L’été approche (si si courage) et quoi de mieux que des grillades et un bon ballon de rouge pour les accompagner ? Au menu : Chili, Italie et France.

, Les trois vins de la semaineQuatro, Montgras, 2018, Vallée de Colchagua, Chili

Cet assemblage de cabernet sauvignon, carmenère, malbec et syrah (quatre cépages comme dans quatro) est de retour avec une nouvelle étiquette signée par Fanny Rice, une Québécoise de Chambly. Elle est très belle mais comme je ne suis pas un buveur d’étiquette, ce qui m’importe c’est ce qu’il y a dans le flacon. Comme chaque millésime, c’est un vin plutôt intense aux arômes de cassis et de prune. C’est très mûr et assez sphérique en bouche. De quoi agrémenter les bonnes viandes sur le barbecue. Très rassasiant pour le prix. En offre spéciale cette semaine. (15,55$)

, Les trois vins de la semaineRipasso, Allegrini, Valpolicella, Vénétie, Italie

Avec la Gestapo du sucre qui sévit un peu partout, on en viendrait presque à avoir honte de boire du vin qui dépasse légèrement les 5 grammes de sucre résiduel par litre. La « bienpensance » et la chasse aux bourrelets avant de sortir les maillots et bikinis ne devraient pourtant pas vous empêcher d’apprécier ce ripasso d’Allegrini. Après 9 jours de fermentation, le vin est mis en contact avec le marc de raisins pour lui donner plus de concentration. Les 11 mois de passage en fûts passés, le vin est alors mis en bouteille. Beaucoup de fruits mûrs, des notes épicées et une belle acidité pour contrebalancer le tout. Faites-vous plaisir sans rougir. (23$)

, Les trois vins de la semaineChâteau Franc La Rose, Saint-Émilion Grand Cru, 2015, Bordeaux France

On se paie la traite ? Alors plongeons-nous dans ce St-Émilion d’une excellente année. 75% de merlot et un quart de cabernet franc pour y apporter de la fraîcheur. Ce sont des vignes d’environ 40 ans qui ont évolué dans le sol argilo-calcaire du terroir bordelais. Avec sa jolie impression de rondeur en bouche, ce vin est assez généreux merci, avec ses tanins enveloppants et son fruité rouge et noir velouté. On sait qu’on boit du Bordeaux bien foutu, traditionnel certes mais charmeur quand même. (39,50$)

Cliquez sur les bouteille ou le prix pour les disponibilités près de chez vous.

 


En savoir plus sur Tout sur le Vin

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.