Six vins à découvrir pour se faire plaisir

Vins

Élaborés en Hongrie, en France et en Italie, ces jolis vins vous permettront de voyager dans le verre et vous donneront bien du plaiair à les déguster et à les partager.

Par Jacques Orhon, Sommelier, auteur et globe-trotter du vin

Disznoko Furmint Tokaji Dry 2022Tokaji Dry 2022, Furmint, Disznókő, Hongrie

La région hongroise de Tokaj est réputée pour son vin doux aszu, élaboré principalement avec le cépage furmint. Et c’est avec ce dernier que l’on produit aussi un très agréable blanc sec qui surprendra vos invités, notamment au moment de l’apéritif. La couleur or pâle de ce 2022, qui a bénéficié d’un été chaud et sec, est teintée de discrets reflets vert. Le nez est à la fois floral et fruité (des fruits blancs comme la poire et la pêche), tandis qu’en bouche on se régale de notes miellées et d’une bonne matière fruitée, avec en finale une acidité qui participe à l’équilibre du vin. Après avoir appartenu à de grandes familles aristocrates, cette grande propriété a été rachetée par le groupe français AXA Millésimes en 1992. Je l’ai visitée six ans plus tard, et Disznókő est toujours un acteur clé de la région, tant pour ses vins moelleux que pour ce vin sec bouché verre, qui a beaucoup de distinction. (23,15$)

Cecchi Chianti Classico Storia di Famiglia 2022Chianti Classico 2022, Storia di Famiglia, Casa Cecchi, Ialie

C’est entre Firenze et Montalcino que nous avons fait pour la plupart, professionnels ou amateurs avertis, notre école du vin italien. Bon an mal an, nous avons ainsi découvert les subtilités du sangiovese, planté sur les collines où l’on produit toutes sortes de cuvées, des plus modestes aux moins accessibles, entre les villages de Greve, Radda et Castellina. Parmi celles-ci, le chianti classico est toujours recherché et reste à prix abordables. Comme cette « histoire de famille », malgré un début d’évolution dans la couleur qui n’est toutefois pas gênant. J’ai apprécié cet assemblage composé en grande majorité de sangiovese et d’un peu de colorino, assez expressif, sur un fruité net, encore jeune avec une bonne acidité, ce qui laisse présager quelques années pour s’assouplir encore. BIO (20,90$)

Château Rouquette Sur Mer la Clape Cuvée Amarante 2021La Clape 2021, Cuvée Amarante, Château Rouquette, France

Pour avoir la chance de m’y rendre régulièrement, j’adore le massif de La Clape, pas très loin de Narbonne. C’est là, entre les falaises qui en imposent, et la Grande Bleue qui nous attire, que poussent les vignes du Château Rouquette sur Mer, un site préservé en pleine garrigue qui porte bien son nom. Fidèle à son terroir, la famille Boscary élabore des vins élégants comme cette Cuvée Amarante issue d’un assemblage mourvèdre (40%), syrah (30%), grenache (20%) et carignan. Élevé en partie en fût de chêne, ce millésime récent présente encore un nez boisé, derrière lequel on devinera des notes d’épices douces. Est-ce l’influence des sols rouges pierreux recouverts de galets roulés sur lesquels est installé le vignoble, mais on découvrira en rétro des saveurs de réglisse qui lui confère une grande fraîcheur. Nul doute qu’à ce prix, on obtient sans se ruiner un des très bons vins du Languedoc. (21,00$)

Philippe le Hardi Mercurey Vieilles Vignes 2021Mercurey 2021, Domaine du Château Philippe Le Hardi, Bourgogne, France

Si le château de ce producteur est installé à Santenay, dans la côte de Beaune, cela ne l’empêche pas, bien au contraire, de produire sur des parcelles sélectionnées dans une grande partie de la Bourgogne, des vins de grande qualité. C’est le cas de ce mercurey, appellation phare de la côte chalonnaise, tout en fruit et délicatesse, fleurant bon le pinot noir bien mûr avec ses parfums de cerises noires, et drapant le palais de tanins soyeux. Avec son rachat par le Crédit Agricole, le domaine a entamé une nouvelle ère durable, en procédant en 2021 avec les moyens de ses ambitions, à une conversion du vignoble en agriculture biologique. Avec des viandes rouges grillées, ce mercurey élégant issu de vieilles vignes et à prix abordable sera tout à fait à la hauteur. (33,00$)

Domaine Faiveley Gevrey-Chambertin Vieilles Vignes 2021Gevrey-Chambertin 2021, Vieilles Vignes, Faiveley, France

Le village de Gevrey, dont le nom est complété par celui du célèbre lieu-dit Chambertin, peut s’enorgueillir d’avoir pas moins de neuf grands crus sur son territoire, des vins hélas aux prix parfois très élevés. Dans le cas de celui-ci, qui n’est pas donné non plus, on a affaire à une appellation communale à la robe chatoyante, au nez de fruits rouges et à la texture satinée en bouche grâce à des tanins d’une bonne souplesse, une maturité du fruit et une fraîcheur constante, laissant entrevoir un sérieux potentiel de vieillissement. Ma dernière expérience sur le terrain remonte à novembre dernier, quand j’étais invité à goûter les 2022 en compagnie des producteurs. Après en avoir dégusté une bonne soixantaine, je n’avais pu que constater la finesse, la profondeur et la complexité que peut procurer un grand pinot noir. (103,50$)

Château Labégorce Zédé de Labégorce Margaux 2021Margaux 2021, Zédé de Labégorce, Château Labégorce, France

Depuis son rachat en 1989, la famille Perrodo a su redonner au château Labégorce, une des propriétés les plus belles et des mieux situées sur la commune de Margaux, tout son éclat. En 2003, l’autre château dénommé Labégorce Zédé faisait partie des neuf crus bourgeois exceptionnels. Maintenant, depuis 2009 qu’ils ne forment plus qu’une seule entité, Zédé donne son nom au 2e vin du château Labégorce Margaux, avec 60% de cabernet sauvignon cultivés sur des sols sablo-graveleux, qui lui donnent la charpente et la longévité, et le reste en merlot qui confère tout son charme et des tanins d’une bonne maturité à ce vin qui sera excellent dans quatre à cinq ans, probablement magnifique un peu plus tard. Surtout à ce prix! (41,75$)

Jacques Orhon est maître sommelier et cofon­da­teur de l’Association canadienne des sommeliers professionnels. Conférencier, professeur, expert en dégustation et véri­table globe-trotteur du vin, il parcourt depuis un demi-siècle les vignobles du monde. Ses ouvrages ont été maintes fois récompensés; lui-même a reçu le Prix Hommage dé­cerné par A3Québec, association qui représente l’industrie des vins et des spiritueux.


En savoir plus sur Tout sur le Vin

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

2 comments

  • William Dufort

    pourquoi depuis quelques jours nous offre-t-on de « Continue reading » en anglais?

  • ronald magar

    Tout à fait d’accord avec cette observation et question. De plus le « Read on blog or Reader » a remplacé « Lire sur le blog ou le lecteur » le « comment « a remplacé « commentaire » et l’information du bas de la page est maintenant en anglais.