Southbrook, un vignoble avant-gardiste et biodynamique

Southbrook Vignoble

Nichée à Niagara-on-the-Lake en Ontario, cette winery incarne la nouvelle tendance de la vitiviniculture où les vins sont élaborés le plus naturellement possible.

 Par Janine Saine

Il fallait la rencontre de deux adeptes passionnés de la culture biodynamique pour qu’en 2006, Southbrook prenne pignon parmi les meilleures parcelles de cette zone fertile du Niagara. Quelques décennies auparavant, le proprio Bill Redelmeir, habitant sur une ferme à Richmond Hill au nord de Toronto, commence à produire son propre vin avec des raisins achetés à Niagara. Le chardonnay et les cépages du bordelais deviennent ses vignes de prédilection.

Des pionniers

Du côté de l’œnologue Ann Sperling, se profile une lointaine lignée de vignerons italiens. En effet, originaire de la commune de Casorzo dans le Piémont, son arrière-grand-père maternel compte parmi les dix premiers Européens qui émigrent au Canada vers 1880 et qui s’établissent dans la vallée de l’Okanagan pour cultiver arbres fruités et vignes. Dans les années 1920, son grand-père plante un vignoble devenu productif vers 1931 et dont les raisins sont vendus en vrac. Ce n’est qu’en 2008 que la famille élargie fonde sa propre winery sous la désignation Sperling. Ainsi en grandissant dans cette vallée réputée, Ann reçoit d’emblée un riche bagage patrimonial qui la destine au monde vinicole.

Ann Sperling

Après des études à UBC et pendant plus de 10 ans, elle acquiert de l’expérience dans l’industrie vinicole avant de s’aventurer en Ontario en 1995. En 2006, elle s’associe à Bill, déniche des hectares de vignes à vendre à Niagara-on-the-Lake, déjà plantés de merlot, cabernet franc et cabernet sauvignon, et s’implique avec Southbrook pour développer le vignoble.

Biodiversité

Sur les 60 ha de terre de Southbrook que possède Bill, 30 ha sont consacrés à la vigne, jouxtant une forêt de 2 ha qui contribue à préserver un écosystème laissant libre cours à la nature.

Le reste du domaine est dédié à l’élevage libre d’animaux, tels brebis, cochons, vaches et poules qui génèrent une biodiversité autour du vignoble. De plus, cette présence animale contribue à la création d’un compost amalgamé à des préparations et du fumier provenant de Linc Farm, propriété de la fille et du gendre de Ann.

Southbrook

Depuis sa fondation, Southbrook est devenu en quelque sorte un chef de file de cultures en symbiose avec une nature plus vivante. En exemple, la région regorge d’oiseaux, telles les hirondelles qui mangent les insectes et contribuent à diminuer la présence de parasites dans le vignoble.

Pratiques biodynamique et biologique

Première winery à Niagara à se consacrer à la culture et à la production de vin biodynamique, Southbrook est certifiée Demeter depuis 2008.Tandis que les raisins achetés à des producteurs voisins contractuels comme ceux des vins Triomphe (décrits ci-dessous) sont de culture biologique.

« Avec Bill, cela faisait partie de nos plans de base d’entreprendre la culture biodynamique. Il connaissait bien les vins européens et constatait que les bons vinsprovenaientde ce type de culture. Son but premier était d’élaborer des vins exemplairesà Niagara. En effet, nos raisins sont sains et les vignes sont fortes, tandis que nos rendements sont bas pour obtenir plus de qualité. » Ann Sperling

Southbrook

Dès le début de sa fondation, malgré le peu de ressources pour poursuivre son but, Southbrook a la chance d’avoir une bonne équipe qui croit en la culture biodynamique et au succès de celle-ci. Au fil du temps et des saisons, ils sont prêts à apprendre et à défier les changements climatiques qui apportent tantôt des périodes sèches prolongées ou des températures plus froides ou alors d’abondantes pluies pendant la saison d’automne.

Vigneronne de talent

Ann Sperling met à profit ses talents de vigneronne pour ceux qui désirent faire le saut vers une culture biologique, plus saine bannissant entre autres les produits chimiques. Elle agit comme consultante auprès de vignerons de l’escarpement du Niagara, et de wineriesde Nouvelle-Écosse, de Colombie Britannique.

« C’est un lent et long processus, avoue-t-elle, car les collèges et universités ne consacrent pas beaucoup de temps à l’enseignement de la culture biologique. Ainsi, les futurs vignerons devront faire leurs propres démarches pour obtenir des stages. Mais je suis très confiante dans l’avenir. »

Dégustation des vins Triomphe de Southbrook

Les vins Triomphe élaborés dans le respect de leur personnalité et selon la nature se distinguent par aucun apport d’intrants comme des sulfites, et pour certains, par un court séjour en fût usagé. Les raisins sont biologiques et sont cultivés par la vigneronne Heather Laundry, à Beamsville. La gamme de ces vins affiche un taux d’alcool généralement assez faible avec un potentiel de vieillissement entre cinq à sept ans, tout dépendant du millésime et du cépage. Il est recommandé de laisser les vins respirer pendant une heure pour en apprécier leurs pleines saveurs.

Southbrook Vineyards Triomphe Gamay 2019Gamay 2019

Vraiment frais, ce Gamay offre beaucoup de caractère et est élaboré dans le respect de son propre style. Floral au nez et en bouche une explosion de petites baies rouges très fluide avec une finale légèrement tannique et épicée et marquée d’une acidité fruitée au naturel. (27,95 $)

Southbrook Vineyards Triomphe Chardonnay 2018Chardonnay 2018

Joli assemblage issu de raisins biologiques provenant de producteurs de la région. Légèrement boisé après un séjour de sept mois en barrique usagé, aux notes minérales de fruits exotiques dont l’ananas et la mangue et un soupçon de miel. Très sapide et velouté, tout en générant une trame équilibrée jusqu’en finale. (24,95 $)

Orange Chardonnay Musqué et Vidal 2020

Assemblage original de chardonnay musqué et vidal dont les raisins ont macéré sur peaux selon une méthode de vinification ancestrale du Caucase. Le nez exhale parfum et fraîcheur avec en bouche des notes d’agrumes (lime et pamplemousse), d’abricot séché, de miel avec une touche de noix. Tanins présents avec une agréable finale légèrement amère. (À venir à la SAQ)

Pinot Noir 2019

Gouleyant ce pinot qui séduit les papilles avec un éventail de fruits, de la fraise à la cerise et à la prune rouge ponctué d’un accent de violette en finale. Séducteur pour son équilibre et charmeur à travers sa délicate rondeur. (À venir à la SAQ)

Cabernet Franc 2018

Audacieux avec son nez exhalant des notes de cigare et de fruits rouges et se prolongeant au palais sur des saveurs herbacées aux tanins vifs et charpentés. (À venir à la SAQ)

Merlot 2018

Belle facture aux parfums de fruits riches, avec ses notes de réglisse et d’épices qui offrent une bouche conviviale et structurée. Chaleureux et gouleyant grâce à un séjour de cinq mois en fût usagé. (À venir à la SAQ)

 

 

 

 

One comment

  • « WINERY » pourquoi ce mot une différente signification?
    au Québec ce sont toujours des vignobles
    agaçant de vouloir imiter le langage de la France ici on fait des efforts pour franciser et non angliciser .
    Merci de votre attention. j’apprécierais recevoir votre commentaire.
    Lise Venne