Trois beaux vins pour (se) faire plaisir

, Trois beaux vins pour (se) faire plaisir

Qu’offrir quand on est invité chez des bons amis ou comment se faire plaisir quand on a un petit bonus et qu’on aime le bon vin ? Trois jolies bouteilles françaises à boire maintenant ou plus tard, selon les préférences de chacun.

, Trois beaux vins pour (se) faire plaisirChâteau Hostens-Picant, 2015, Sainte-Foy, Bordeaux, France

Qui a dit que pour boire du bon Bordeaux, il fallait se ruiner ? Un bon exemple d’une maison au savoir-faire appréciable que ce château Hostens-Picant. 70% merlot et 30% de cabernet franc, un assemblage digne du St-Émilion qui nous offre une sélection des meilleurs parcellaires du domaine. Beaucoup de fruits mûrs (mûres, cassis et prunes) avec des notes de poivron rouge. C’est assez puissant, bien défini et promis à un bel avenir. Bon à boire dès maintenant pour ceux qui apprécie les vins à la belle trame tannique, mais il sera d’autant plus appréciable d’ici les 10 prochaines années. (26,75$)

, Trois beaux vins pour (se) faire plaisirChâteau Mont-Redon, Châteauneuf du Pape, 2013, France

Jeune, le Châteauneuf du Pape est plus dans le registre du fruit rouge, la violette, la réglisse, les herbes sauvages et la vivacité. Avec quelques années derrière le goulot, le vin prend du galon et développe un jolie couleur tuilée et bien sûr des arômes plus sauvages de cuir et de fruits noirs confiturés. Le grenache, la syrah, le mourvèdre (GSM) et quelques autres cépages tels que le cinsault et la counoise composent ce digne représentant de l’appellation, qui honnêtement, se boit avec beaucoup de plaisir même seulement presque 5 ans ans après sa vendange. Une valeur sûre d’un très bon domaine à consommer dès maintenant ou d’ici les 7 prochaines années. (46,25$)

, Trois beaux vins pour (se) faire plaisirRésonance, Pinot noir, 2015, Willamette Valley, Oregon, États-Unis

Les grandes maisons de Bourgogne, telles que Drouhin, sont présentes sur le continent nord-américain car le terroir présente des similitudes bourguignonnes. La maison Louis Jadot s’est aussi établie dans la vallée de Willamette de l’Oregon. Vendangé manuellement et mûri pendant 3 mois en barriques, ce pinot noir a tout les atouts du sérieux de la maison avec cette touche du Nouveau Monde. Beaucoup de cerise au nez, un côté sous-bois et minéralité en bouche, c’est du beau jus. Pas donné, mais le Bourgogne est-elle encore abordable ? Beau voyage de saveurs. (49,50$)

 

 


En savoir plus sur Tout sur le Vin

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.