À la découverte des vins d’Émilie-Romagne

, À la découverte des vins d’Émilie-Romagne

Étalée sur ses 22 000 kilomètres carrés de territoire, la région d’Émilie-Romagne, située dans le haut de la cuisse de l’Italie, est plutôt méconnue dans nos contrées. Mais si je vous dis qu’on y trouve entre autres le jambon de Parme, le fromage parmesan Reggiano, la mortadelle de Bologne (très lointain cousin du balloney), la coppa et le vinaigre de Modène, vous commencez à avoir l’eau à la bouche, non ?

Ça, c’est sans compter les multiples salamis, les huiles d’olive, l’ail, l’agneau, les pêches et les poires qui font la fierté de la région. Les cinq villes emblématiques pour le vin sont Piacenza, Parma, Reggio nell’ Emilia, Modena et Bologne.

, À la découverte des vins d’Émilie-Romagne

Région viticole développée par les Étrusques, le vignoble d’Émilie-Romagne s’étend sur 55 000 hectares. Vous serez probablement surpris d’apprendre qu’il est le troisième en importance en Italie, après la Vénétie et les Pouilles. On y trouve les vins d’albana (le raisin typique utilisé pour le spumante blanc), de sangiovese (bien connu en Toscane), de pignoletto (un blanc très expressif), de lambrusco (réputé pour les mousseux rouges fruités et vineux) sans oublier la malvasia (qui donne des vins frais pour l’apéro avec des charcuteries) et le gutturnio, un mélange de barbera et de croatina (équivalent du bonarda) surtout vinifié en effervescent. Au total, ce sont 51% de vins blancs qui y sont produits.

Avec ses 19 AOC et ses 2 appellations d’origine contrôlée et garantie (DOCG), l’Emilie-Romagne produit surtout des vins fruités, plutôt séducteurs et assez typiques de cette région où les éléments gastronomiques produits localement s’accordent merveilleusement bien. Voici 5 vins sous la barre des 20$ pour découvrir de bons rapports qualité prix de cette région.

On déguste ?
, À la découverte des vins d’Émilie-RomagneUmberto Cesari, Moma, Emilie Romagne, Italie

Cet assemblage assez passe-partout de trebbiano, sauvignon blanc et chardonnay est un produit d’entrée de gamme du producteur Umberto Cesari, qui a un succès monstre au Québec avec son Liano. Ce vin constitue une charmeuse porte d’entrée vers les blancs typiques avec quelques grammes de sucre résiduel (8). Agrumes, fleurs blanches et bonne acidité pour charmer les palais avec quelques bouchées salées. (13,80$)

, À la découverte des vins d’Émilie-RomagneMedici Ermete, Concerto, Lambrusco, 2017, Italie

Boire un lambrusco est toujours étonnant, car avec sa couleur rubis sombre tendant vers le pourpre, on ne s’attend jamais à ce qu’il pétille sur la langue. C’est frais, sec, vif, légèrement tannique et très fruité. Pas pour tous les palais peu aventureux, mais ce vin effervescent a le mérite d’afficher sa typicité et est surtout polyvalent avec les amuse-gueules de tout acabit.  (19,45$)

, À la découverte des vins d’Émilie-RomagneSan Valentino, Scabi, Sangiovese di Romagna Superiore, 2017, Italie

Cultivé en biodynamie, le domaine San Valentino produit ici un vin délicieux déjà commenté sur ce site lors du millésime précédent. Ce Scabi est un assemblage de 90% de sangiovese et 10% de syrah. Très agréable à boire rafraîchi, avec ses arômes de cerise, de prune et ses notes de sous-bois, il devrait convaincre de nouveaux adeptes pour cet été. Très bon. BIO. (18,40$)

, À la découverte des vins d’Émilie-RomagnePoderi dal Nespoli, Prugnetto, Sangiovese di Romagna Superiore, 2016

Un bon sangiovese rempli de fruits rouges, d’un soupçon de violette et pourvu d’une belle acidité et de tanins tout doux, voilà à quoi s’attendre avec ce prugnetto. En bouche, on décèle de la prune, de la cerise et un tantinet de bois. Belle finale épicée pour terminer. C’est moyennement corsé, parfait pour accompagner des pâtes en sauce, une grillade marinée au vin rouge ou encore un plat de fromages à pâte ferme. (18,65$)

, À la découverte des vins d’Émilie-RomagneCaviro, Romio, Sangiovese di Romagna Superiore Riserva, 2015

Le petit côté « comfy food » et son petit côté intense, vanillé avec une belle structure devrait plaire aux amateurs pour ce prix dérisoire. Ce vin est produit par des vignerons indépendants rassemblés sous le collectif Caviro. Oui, il y a quelques grammes de sucre résiduel pour arrondir les angles de l’acidité mais le tout est somme toute bien équilibré et charmeur. (14$)

Cliquez sur la bouteille pour les disponibilités près de chez vous.


En savoir plus sur Tout sur le Vin

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.