Deux nouveaux gins québécois à découvrir

gin, Deux nouveaux gins québécois à découvrir

Décidément, le gin continue de couler à flots au Québec et les distillateurs d’ici sont capables d’étancher la soif des consommateurs. Que ce soit de Bécancour ou de Havre-Saint-Pierre, la diversité des saveurs de ces deux nouveaux gins devrait séduire les amateurs.

Cliquez sur le prix ou les bouteilles pour les disponibilités près de chez vous.

Gin Super SonicSupersonic, London Dry Gin, Distillerie du Quai, Bécancour, Québec, Canada

Ne vous y trompez pas, ce gin ne vient pas de Londres. Il fait partie de la catégorie des London Dry Gin parce qu’il est clair, non sucré et aromatisé avec des plantes telles que la coriandre ou l’angélique. Historiquement, les distillateurs de ce type de gin étaient surtout basés à Londres, et cette « appellation » est restée. Produit à Bécancour, ce gin a été « élevé en musique » parce qu’une liste de morceaux musicaux a été diffusée sur l’alambic. Pour écouter la « playlist », il suffit de scanner avec votre téléphone le code QR sur le côté de la bouteille et vous pouvez ainsi écouter sur Spotify ce qui a joué pendant la confection de votre gin. Bon tout ça c’est bien beau, mais le gin lui ? Il a été infusé notamment avec des feuilles de lime kaffir, des extraits d’oranges et de citron. Bien qu’il se sirote sur glace tout seul comme un grand, c’est vraiment un très bon exemple pour confectionner votre gin tonic. Beau produit pour cette distillerie qui réutilise ses bouteilles et utilise de l’encre biodégradable. (45,25$)

Gin BetchwanBetchwan, Distillerie Puyjalon, Premium Gin, Havre St-Pierre, Québec, Canada

Chaque distillerie a sa petite histoire et celle de Havre St-Pierre n’échappe pas à la règle. C’est le premier gardien du phare de l’archipel de Mingan qui lui a donné son nom. Quant au nom du gin, il provient de l’endroit où a été porté à son dernier repos le dit gardien. Betchwan est un gin fruité avec 8 des 13 aromates qui sont issus de l’intrigante et jolie région de la Côte-Nord. Notons entre autres la présence de poivre des dunes, myrique baumier, chaga seché et chicoutai. Avec les différents arômes qui s’en dégagent au nez, on se transporterait bien vers les embruns de la côte pour avoir le « feeling » de ce coin de pays. Cette micro-distillerie semble en tout cas, à son échelle, participer au développement économique de la région. Betchwan a des allures iodées, salines et une chouette fraîcheur fruitée qui ravigote. Dégusté d’abord pur, sur glace, je l’ai ensuite essayé en version Dry Martini (vermouth et olives). De la belle ouvrage pour se faire plaisir cette saison. (44,75$)

 


En savoir plus sur Tout sur le Vin

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.